Dimanche 17 janvier 2021

Important accord entre le British Museum et la Fondation espagnole « la Caixa »

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 3 septembre 2015 - 515 mots

MADRID (ESPAGNE) [03.09.15] – Le British Museum et la Fondation « la Caixa » ont signé un protocole d’accord pour l’organisation de quatre expositions d’envergure en Espagne, à partir d’objets de la collection britannique. La collaboration la plus ambitieuse du musée londonien depuis sa création en 1753.

Après les Musées du Louvre et du Prado, la fondation bancaire espagnole s’offre un nouveau partenariat exceptionnel. Le directrice générale adjointe de la Fondation « la Caixa », Elisa Durán, et le président du conseil d'administration du British Museum, Sir Richard Lambert, ont signé le 1er septembre un accord de collaboration concernant l'organisation de quatre expositions itinérantes en Espagne entre 2016 et 2020. Il s’agit, selon les mots de Richard Lambert cité dans El País, de la collaboration « de plus grande ampleur » que le musée londonien n’ait jamais signée avec une autre institution.

Grâce à cet accord qui vient renforcer des décennies de coopération entre les deux institutions, les huit centres CaixaForum de la Fondation, répartis dans toute l’Espagne, accueilleront quatre grandes expositions organisées conjointement par « la Caixa » et le British Museum, soit un total de 16 expositions. D’après The Art Newspaper, ce sont au total environ 700 objets qui devraient être prêtés à l'Espagne par le British Museum.

La première exposition annoncée sera consacrée à « l'Europe médiévale : pouvoir et héritage », couvrant une période allant de 400 à 1500. Les espagnols pourront ainsi admirer les pièces d'échec de l'île de Lewis (1150-1200), en ivoire de morse sculpté, qui figurent parmi les objets emblématiques du musée londonien. Cette exposition sera présentée dans les centres CaixaForum de Madrid, Barcelone et Saragosse, entre 2016 et 2017.

« Grèce antique : athlètes, guerriers et héros » (2017-2019) sera la deuxième exposition, présentant le plus grand ensemble d’œuvres grecques jamais prêtées par le British Museum. Elle voyagera à Madrid, Barcelone, Séville, Saragosse et Palma de Majorque. La troisième exposition sera consacrée aux « Pharaons : rois égyptiens » (2018-2020), et enfin le programme se terminera en 2020 avec une exposition probablement centrée sur la culture phénicienne (2019-2020).

Ce n’est pas la première fois que la Fondation « la Caixa » passe un accord de ce type avec un musée d’envergure. En 2009, elle avait successivement signé un protocole d’accord avec le Musée du Prado, puis avec le Musée du Louvre. Le protocole signé avec le musée parisien concernait lui aussi l’organisation d’expositions, au nombre de cinq, et le prêt d’œuvres issues de sa collection.

« La Caixa » est le troisième plus grand organisme de bienfaisance au monde, avec un budget d’environ 500 millions d’euros par an, dont 100 millions vont à la culture et la science, une somme qui n’a jamais été réduite ces huit dernières années. Elle possède également la plus importante collection d’art contemporain international d’Espagne.

Bien que les frais d'emprunt ne soient en général pas divulgués, la Fondation espagnole est tenue de verser au British Museum la somme de 2 millions d’euros sur quatre ans. Cette somme n’est évidemment qu’une petite partie de tous les frais nécessaires à l’organisation de telles expositions.

Légende photo

Vue d'ensemble de la Grande Cour du British Museum © Photo Eric Pouhier - 2009 - Licence CC BY-SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque