Mercredi 12 décembre 2018

Immeuble Chemetov : la justice demande une procédure de médiation

Par Sarah Barry · lejournaldesarts.fr

Le 30 avril 2013 - 266 mots

PARIS [30.04.13] – Ayant introduit une procédure de référé pour la sauvegarde de son immeuble de Courcouronnes, l’architecte Paul Chemetov a défendu son point de vue le 26 avril 2013 devant le tribunal de grande instance de Paris. Ce dernier a proposé une médiation aux deux parties.

Déterminé à sauver au moins une partie de son immeuble de Courcouronnes, menacé de démolition par les élus locaux, Paul Chemetov, 84 ans, est venu exposer son projet devant le tribunal de grande instance de Paris vendredi 26 avril 2013. Il avait introduit un référé, espérant par cette procédure d’urgence retarder la destruction de l’immeuble HLM.

« Paul Chemetov s’est battu non pas par narcissisme pour défendre son projet, mais pour défendre une oeuvre habitée », a insisté l’avocat de l’architecte, Me Michel Huet, bien que son client ait d’abord montré un souci de sauvegarder une œuvre appartenant au « patrimoine du XXe siècle ». « Ce n’est pas son œuvre majeure » répond Me Cédric Jobelot, avocat de la communauté d’agglomération d’Évry-Centre-Essonne, pour qui l’architecte n’est pas « sincère dans ses propositions ».

Paul Chemetov est venu devant la justice, armé de plans et de photos, afin de proposer un compromis à la ville de Courcouronnes. Accusé de « cloisonner le quartier » et de favoriser la délinquance, l’immeuble en L pourrait, selon l’architecte, n’être démoli qu’en partie. Cette alternative a été entendue par le tribunal, qui a lancé une procédure de médiation. Celle-ci pourrait intervenir avant le 13 juin 2013, date du délibéré, bien que les élus locaux ne semblent pas ouverts à la conciliation. (Avec AFP)

Légende photo

L'immeuble construit par Paul Chemetov à Courcouronnes (Essonne) - source www.blog-habitat-durable.com

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque