Mercredi 20 février 2019

Hôtel Lambert : dernières négociations avant l'avis du Conseil d'Etat

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 14 janvier 2010 - 257 mots

PARIS [14.01.10] – Selon Le Figaro, des négociations seraient en cours au ministère pour trouver un accord sur les travaux prévus à l'Hôtel Lambert. Deux médiateurs ont été nommés pour engager des discussions « de la dernière chance » entre l'association Paris Historique et le propriétaire qatari.

Selon des informations révélées par Le Figaro, le ministère de la Culture aurait engagé des « négociations secrètes » entre les principaux acteurs de la rénovation de l'Hôtel Lambert, qui défraye la chronique judiciaire depuis plus d'un an.
Le but de ces discussions est de trouver un arrangement entre l'Etat, la mairie de Paris, les associations de défense du patrimoine et le propriétaire de l'édifice, avant que le Conseil d'Etat ne rende un avis sur le permis de construire d'ici la fin du mois de janvier.

Début décembre 2009, le frère de l'émir du Qatar, Hamad Ben Khalifa-al-Thani aurait fait savoir son intention de revendre le bâtiment de l'Ile Saint-Louis si le Conseil d'Etat rendait un avis négatif. Le ministère a alors nommé deux médiateurs, David Kessler, conseiller chargé de la Culture auprès de Bertrand Delanoë, et Jean Gautier, adjoint au directeur de l’Architecture et du Patrimoine, chargé de l'Architecture.
Le frère de l'émir du Qatar serait prêt à faire des concessions sur les travaux. A l'association Paris Historique, fer de lance de l'opposition au permis de construire, les discussions sont intenses.

Une certitude semble cependant acquise : si l'Hôtel Lambert devait être revendu, l'Etat ne se portera pas acquéreur de l'édifice, une information communiquée aux membres de Paris Historique.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque