Mercredi 21 février 2018

Gauguin aurait-il coupé l’oreille de Van Gogh ?

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 6 mai 2009

PARIS [06.05.09] - Des historiens d'art allemands affirment que l’oreille coupée de Van Gogh ne serait pas le produit d’une auto-mutilation, mais le fait de Gauguin.

La légende veut que dans un accès de folie, le peintre Vincent van Gogh, éméché, se soit coupé l’oreille gauche à Arles en décembre 1888, mais un livre propose une autre version de l’histoire, rapporte The Independent. D’après L’Oreille de Van Gogh de Hans Kaufmann et Rita Wildegans de l’Université de Hambourg, c’est son ami Paul Gauguin qui lui aurait accidentellement coupé le lobe lors d’une violente dispute autour de la nature de l’art, et d’une prostituée du nom de Rachel. L’intérêt de cette théorie est qu’elle relativise la folie de Van Gogh et met en avant son amitié pour Gauguin, qu’il n’aurait pas dénoncé après l’agression. Selon ces historiens, Gauguin aurait menti au sujet de l’incident et Van Gogh aurait couvert son ami, avant d’aller dans une maison de repos de Saint-Rémy de Provence puis à Auvers-sur-Oise. Sept mois après le drame, il se tirait une balle dans l’épaule.
Pour mener leur enquête, ces historiens se sont basés sur des registres de police et des déclarations de témoins.

Mais cette théorie ne convainc pas les chercheurs du musée Van Gogh à Amsterdam, qui affirment que le peintre s’est mutilé l’oreille avant de donner le fragment coupé à cette même Rachel.

Légende photo : Autoportrait à l'oreille bandée, Vincent Van Gogh, 1889, Courtauld Institute Galleries, Londres.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque