Samedi 24 février 2018

Frédéric Mitterrand : le Conseil de la Création artistique est « une DRAC in partibus »

Par Jean-Christophe Castelain · lejournaldesarts.fr

Le 11 septembre 2009

PARIS [11.09.09] – Frédéric Mitterrand a tenu à bien montrer qu’il reprenait la main, lors de la présentation à la presse des projets du Conseil de la Création Artistique de « son ami de 40 ans » Marin Karmitz.

Le patron c’est moi ! Frédéric Mitterrand ne l’a pas dit et mais a tout fait pour que les journalistes, présents à la conférence de presse de présentation des projets du Conseil de la création artistique au musée du Quai Branly, entendent le message. Les médias et le microcosme culturel s’étaient beaucoup gaussés de Christine Albanel, en janvier dernier lors de la création du Conseil, rapidement baptisé en ministre bis. Aussi le nouveau ministre de la culture a bien veillé à remettre les pendules à l’heure.

Trônant au milieu de la longue table, entouré des membres du Conseil, dont plusieurs semblaient s’ennuyer ferme, c’est lui qui prend la parole en premier et lit soigneusement son texte. Marin Karmitz, « l’ami de 40 ans », va bien sur « travailler en liaison constante avec le ministère » . D’ailleurs le Conseil est pour le ministre « une DRAC in partibus », autrement dit une direction du ministère sans fonction réelle. On apprend plus tard que Nicolas Sarkozy a reçu la veille Marin Karmitz « et » le ministre. Une heure plus tard, il partait, entrainant à sa suite le cortège habituel qui accompagne le ministre dans ses déplacements, et laissant Marin Karmitz continuer la conférence.

Quelques personnalités du gouvernement ou de l’opposition ont assisté à la conférence, pour afficher un consensus vigilant. Fadila Amara, avait elle-même quitté la salle avant le ministre, se demandant un peu ce qu’elle faisait là. Christophe Girard, le maire adjoint en charge de la culture à la Ville de Paris, a profité de la séance de questions-réponses pour prendre la parole et dire le bien qu’il pensait des première initiatives. Patrick Braouzec, le député PC de Seine-Saint Denis, prend aussi la parole pour indiquer son accueil favorable, avant de se replonger dans les mots croisés du Parisien, sans évoquer les quelques manifestants de la CGT culture qui distribuent des tracts à l’extérieur du musée, encadrés par des CRS plus nombreux qu’eux.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque