Samedi 29 février 2020

François Pinault de retour à Paris ?

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 1 décembre 2015 - 639 mots

PARIS [01.12.15] – La Mairie de Paris organise actuellement deux consultations concernant des bâtiments et sites lui appartenant. Selon La Croix, François Pinault serait candidat à la reprise de l’Espace Pierre Cardin aux Champs-Elysées afin d’y présenter sa collection.

Selon La Croix, François Pinault projetterait d'ouvrir un lieu à Paris pour y présenter une partie de sa collection. Cet espace d’exposition qui serait dédié à sa collection, fait partie d’un programme de rénovation urbaine lancé par la mairie de Paris pour une ouverture fin 2017-début 2018.

D’après le journal, l’homme d’affaires et collectionneur se serait porté candidat pour reprendre un des sites cédés par la Ville dans le cadre de « reinventer.paris », afin d’y présenter des expositions autour de sa riche collection d’art moderne et contemporain.

L’échec de l’implantation de la collection Pinault sur l’île Seguin et son départ à Venise en 2006 avait laissé un goût d’inachevé à beaucoup. La déferlante médiatique autour de l’inauguration de la Fondation Vuitton de son rival Bernard Arnault, de même que les récents attentats de Paris, auraient réactivé le désir de l’homme d’affaires d’investir dans un grand lieu culturel dans la capitale française.

Si le projet de François Pinault était approuvé, le lieu choisi pour exposer sa collection serait dévoilé d’ici un à deux mois, et selon notre confrère, le « Musée Pinault » pourrait ouvrir d’ici deux ans, le temps de réaliser les travaux d’aménagement.

Reinventer.paris et appel à projets

Deux procédures distinctes ont été mises en place par la municipalité. Le 3 novembre 2014 a été lancé reinventer.paris, un vaste projet de réaménagement urbain. Un appel à projets concernant 23 sites, allant d’une friche industrielle à un hôtel particulier, appartenant à la Ville a recueilli 815 candidatures internationales. Celui qui en a attiré le plus est la sous-station électrique Voltaire (11e), avec 59 projets, tandis que l'immeuble Morland (40 000 mètres carrés de surface de plancher au bord de la Seine) totalise 51 candidatures, et que le site Pitet-Curnonsky (17e), en queue de liste, en réunit neuf.

En juillet 2015 trois à quatre candidats ont été retenus par un jury pour chacun des lieux, qui sont consultables sur le site web. De grands noms de l’architecture ont d’ores et déjà répondu à l’appel, tels David Chipperfield, Shigeru Ban, Marc Mimram et Dominique Perrault, qui sont les quatre finalistes retenus pour redessiner le visage de l'immeuble Morland, situé en bord de Seine dans le IVe arrondissement. Après passage devant un jury international, les lauréats devraient être annoncés en janvier 2016, et les détails alors donnés sur leurs projets.

Parallèlement à reinventer.paris, la mairie a lancé en septembre un « appel à idées » concernant une vingtaine de bâtiments situés dans ses parcs, bois et jardins. Le bilan doit également être présenté début 2016, avant le lancement de procédures d’appel public à concurrence pour l’attribution des contrats d’occupation de ces sites.

D’après La Croix, il semblerait que François Pinault souhaite justement présenter sa collection dans l’un de ces « pavillons », et probablement le Théâtre des Ambassadeurs (espace Pierre Cardin) situé dans les jardins des Champs-Élysées. D’une surface de près de 3 000 mètres carrés, le lieu comprend une salle de spectacle de 673 places et est idéalement situé à proximité du Grand et du Petit Palais, en plein cœur du Paris touristique et des beaux quartiers. Toutefois d’autres sites parmi les 23 de reinventer.paris présentent également des atouts intéressants pour exposer une collection d’art contemporain.

Parmi les autres candidatures retenues, la Pinacothèque de Paris est présente par le biais du projet « PXP » pour le site Pershing, situé près du palais des Congrès. D’après La Croix, Culturespaces serait quant à lui associé à une candidature visant à reprendre un ancien site industriel, peut-être celui de la rue Ordener, mais son nom n’apparait pour le moment nulle part dans la liste officielle.

Légende photo

François Pinault © Photo Buff - 2015 - Licence CC BY-SA 4.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque