Vendredi 21 janvier 2022

Feu vert pour l’église orthodoxe russe à proximité de la Tour Eiffel

Par Amélie Du Fretay · lejournaldesarts.fr

Le 30 décembre 2013 - 332 mots

PARIS [30.12.13] – L’ambassade de Russie en France a annoncé avoir finalement reçu l’aval des autorités françaises pour la construction d’une église orthodoxe non loin de la Tour Eiffel. Le projet initial devrait être adapté afin de se fondre davantage dans l’environnement protégé des berges de Seine.

Après bien des vicissitudes, le projet d’église orthodoxe qui devait s’implanter non loin de la Tour Eiffel, quai Branly sur l’ancien site de Météo France, devrait finalement voir le jour, a annoncé le 25 décembre 2013 l’ambassade de Russie en France, par un communiqué. Il devrait néanmoins être remanié après les critiques du maire de Paris, Bertrand Delanoë, en février 2012, jugeant ostentatoire l’architecture de l’édifice avec ses 5 bulbes dorés culminant pour certains à plus 25 mètres de hauteur. Suite à cette prise de position, le Fédération de Russie avait décidé de retirer sa demande de permis de construire en novembre 2012.

Au grand dam du vainqueur du concours, Manuel Yanowsky, c’est contre toute attente l’architecte Jean-Michel Wilmotte, deuxième sur le podium, qui avait été désigné pour redessiner le projet et le rendre conforme aux exigences de l’édile, souhaitant davantage d’harmonie dans ce quartier protégé de Paris. Il est actuellement en cours de modification par une équipe d’architectes pour être présenté en janvier à la ville de Paris. Devraient y être intégrés des matériaux modernes comme le titane et le carbone. En outre, l’édifice devrait aussi être recouvert d’une voilure de verre se transformant en façade photovoltaïque sur le bâtiment culturel, à l’arrière de l’église. La préfecture de Police est néanmoins restée évasive quant à l’avancée du projet, tout en concédant que le permis « était en cours de délivrance ».

Quant à l’ambassade de Russie, elle n’a pas précisé la date prévisionnelle de lancement des travaux. En novembre 2013, le premier ministre Jean-Marc Ayrault, avait réitéré le soutien de la France à ce projet « difficile », dans un quartier de Paris « très protégé par les règles d’architecture et de patrimoine. » 

Légende photo

Maquette du projet initial, par Manuel Yanowsky, de l'église orthodoxe russe et du centre culturel - © photo ABTB

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque