Vendredi 28 février 2020

Ernest Pignon-Ernest réagit au retrait de son œuvre dans la vente d’Artcurial

Par Henri-François Debailleux · lejournaldesarts.fr

Le 18 janvier 2016 - 318 mots

PARIS [18.01.16] - Joint par téléphone, suite au retrait de la vente au profit de Reporters sans frontières de son dessin à la « Une » de Libération, Ernest Pignon-Ernest explique sa vision des faits au Journal des Arts.

« Je trouve très choquant que l’ambassade d’un pays étranger, en l’occurrence celle d’Israël, intervienne sur une exposition dont le thème porte précisément sur la liberté d’expression dans le monde et décide de ce qui exposable et de ce qui ne l’est pas.

Je suis d’autant plus surpris que je n’ai jamais voulu que mon dessin soit une provocation. Pour ce projet, on nous avait demandé de choisir une « Une » du journal
Libération et j’ai pris celle relative à la disparition d’Arafat sur laquelle j’ai simplement dessiné le portrait de Marwan Barghouti.

En le faisant je me suis souvenu qu’il y a un peu plus de vingt cinq ans, lorsque j’ai dessiné le portrait de Nelson Mandela, on m’a dit que je faisais l’apologie d’un terroriste. C’est la raison pour laquelle à côté de celui de Marwan Barghouti, j’ai écrit cette phrase : "En 1980 quand j’ai dessiné Nelson Mandela, on m’a dit que c’était un terroriste".

Mon dessin suggère le parallèle entre le parcours de ces deux hommes aux destins similaires. Ils ont en effet tous les deux été condamnés à la prison à perpétuité et je pense que Marwan Barghouti représentera un jour la Palestine. Et je ne suis pas le seul à le penser, comme l’a encore récemment évoqué le journal
Le Point. Choquée de cette comparaison, l’ambassade d’Israël a demandé à Reporters sans frontières de retirer l’oeuvre. RSF et Libération ont refusé, mais Artcurial où aura lieu la vente s’est plié à cette demande. Cette attitude témoigne à mon avis du refus du gouvernement israélien de voir apparaître un interlocuteur dans le camp palestinien c'est-à-dire le refus d’envisager une vraie discussion sur la paix. »

Légendes photos

Ernest Pignon-Ernest, à la Maison des Arts de Malakoff © Photo Myrabella - 2014 - Licence CC BY-SA 4.0

La Une de Libération © Libération / Ernest Pignon-Ernest

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque