Dimanche 25 février 2018

Deux associations veulent interdire l’exposition parisienne sur les corps humains

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 27 mars 2009

PARIS [27.03.09] – Deux associations tentent de faire interdire l’exposition anatomique « Our body, A corps ouvert » et demandent des justifications concernant les origines des cadavres.

Les associations « Ensemble contre la peine de mort » et « Solidarité Chine » demandent l’interdiction, au nom des droits humains, de l’exposition « Our body, A corps ouvert » qui se déroule en ce moment à Paris, selon l’AFP. Elles ont assigné en référé l’organisateur de l’exposition et demandent l’interdiction de l’exposition, et à titre subsidiaire, l’obligation de fournir des « pièces justifiant l’origine des corps et le consentement donné du vivant des personnes concernées à leur exposition ». L’avocat des associations, Maître Sedillot, a déclaré : « Je trouve étonnant que l'on puisse aujourd'hui exposer en plein Paris des corps humains qui ont été dépecés, découpés et éviscérés dont on ignore l'origine et qu'on en fasse une source de profit ».

Les requérants s’interrogent sur les origines des corps exposés et aimeraient savoir s’il ne s’agit pas d’anciens prisonniers ou condamnés à mort chinois, ou d’un trafic lié à la police chinoise. Selon la présidente de Solidarité Chine, « La Chine exécute en effet au moins 6.000 Chinois par an. Dans de nombreux cas, les parents des suppliciés se plaignent de n'avoir pas pu voir recueillir la dépouille de leur proche ». D’après Pascal Bernardin, l’organisateur de l’exposition et directeur de la société Encore Production, les corps proviennent de la fondation Anatomical Sciences and Technology de Hong Kong, selon laquelle il s’agit de personnes qui ont donné leur corps à la science, y compris pour des expositions anatomiques.

L’exposition anatomique « Our body, A corps ouvert », présentée à l’espace Madeleine jusqu’au 10 mai, met en scène une quinzaine de vrais corps humains conservés grâce à procédé d’imprégnation polymérique.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque