Vendredi 23 octobre 2020

Des notables bordelais condamnés pour avoir spolié une vieille dame

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 7 juillet 2011 - 412 mots

BORDEAUX [07.07.11] - Le tribunal correctionnel de Bordeaux a communiqué son délibéré dans l’affaire Terrasson. Les six prévenus ont été condamnés. Ils sont accusés d’avoir profité de la faiblesse d’une vieille dame pour la spolier de ses biens.

Le 16 mai 2011, six prévenus étaient appelés à comparaître dans l’affaire dite « des notables bordelais et de la vieille dame ». Soupçonnés d’avoir spolié Jeanine Terrasson, une octogénaire malade dotée d’une riche fortune, plusieurs personnalités de Bordeaux étaient accusées d’abus de faiblesse et de confiance ainsi que d’association de malfaiteurs. Après deux semaines d’audience, le vice-procureur avait requis trois ans de prison ferme pour les deux principaux protagonistes, Nicole Dumont et François-Xavier Bordeaux. Si le tribunal a prononcé des condamnations moins lourdes, ces derniers ont cependant été condamnés à un an de prison ferme.

Le tribunal correctionnel de Bordeaux a considéré que Nicole Dumont, la voyante légataire, François-Xavier Bordeaux, l’ancien banquier, Martine Moulin-Boudard, avocate de la victime, et Jean-François Lhérété, ancien responsable culturel, avaient effectivement abusé de Jeanine Terrasson. Déclarés coupables des faits « d’abus frauduleux de la faiblesse d’une personne vulnérable pour la conduire à un acte ou à une abstention préjudiciable », François-Xavier Bordeaux et Nicole Dumont ont été condamnés à une peine d’emprisonnement de deux ans dont un an ferme ainsi qu’à une peine de privation de leurs droits civiques et civils de cinq ans.

Martine Moulin-Boudard et Jean-François Lhérété ont, quant à eux, été déclarés coupables de complicité d’abus frauduleux de faiblesse vulnérable. Le tribunal a prononcé à l’encontre de Martine Moulin-Boudard une peine d’un an de prison avec sursis et à l’encontre de Jean-François Lhérété neuf mois avec sursis. Martine Moulin-Boudard a également été condamnée pour violation du secret professionnel à une interdiction d’exercice pendant cinq ans.

Les deux autres personnes mises en cause dans cette affaire, Franck Laradi et Natacha Farinole, ont été reconnus coupables de recel de meubles et objets anciens ayant appartenu à la vieille dame. Leurs condamnations respectives, assorties du sursis, sont de trois mois d’emprisonnement et de mille euros d’amende.

Tous les prévenus ont été relaxés de l’accusation d’association de malfaiteurs. Mais, tous ont été condamnés à verser solidairement 15 000 euros de dommages et intérêts à Jeanine Terrasson en réparation de son préjudice moral. Tous les condamnés à des peines d’emprisonnement devront de surcroît s’acquitter de la somme de 86 000 euros correspondant au dédommagement matériel de la victime.

Mais, certains d’entre eux auraient d’ores et déjà annoncé leur intention d’interjeter appel de cette décision.

Légende photo

Palais de Justice - Bordeaux - © photo Charles Hutchins - 2005 - Licence CC BY-SA 2.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque