Décès du célèbre marchand d’antiquités Didier Aaron

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 9 janvier 2009

PARIS [09.01.09] – Didier Aaron, antiquaire reconnu sur la scène française et internationale, est décédé le 3 janvier à l’âge de 85 ans.

Didier Aaron %26copy; D.R.

Figure majeure du monde des antiquaires français, Didier Aaron présent sur le marché de l’art depuis 1946, a succombé à une tumeur au cerveau.

Né à Paris en 1923, Didier Aaron a ouvert sa première galerie parisienne en 1946 après avoir pris part à la Résistance durant la Seconde guerre mondiale. Officier de la Légion d’Honneur et Chevalier de l’Ordre National du Mérite, décoré d’une Croix de Guerre et d’une Médaille de la Résistance, il était l’un des plus grands spécialistes des œuvres d’art et du mobilier français du siècle des Lumières. Ancien président des Amis du Musée Nissim de Camondo et ancien membre du groupe Antiquaires, il fut un membre actif de la Biennale des Antiquaires, du Salon du Dessin, ainsi que de la foire TEFAF de Maastricht.

Son fils Hervé Aaron, récemment nommé Président du Syndicat National des Antiquaires, assure aujourd’hui la relève au sein de la galerie familiale située rue du Faubourg Saint-Honoré, lieu incontournable du mobilier français.

La galerie Aaron possède également une antenne à New-York et Londres. Didier Aaron fut également l’un des premiers antiquaires présents sur le marché asiatique dans les années 1980.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque