Mercredi 23 septembre 2020

Décès de l’architecte italienne Gae Aulenti

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 5 novembre 2012 - 379 mots

MILAN (ITALIE) [05.11.12] – L’architecte et styliste italienne Gae Aulenti – forte d’une renommée internationale acquise dans les années 1980 notamment grâce aux réhabilitations simultanées du Musée d’Orsay et du Centre Pompidou – s’est éteinte mercredi soir à son domicile de Milan, à l’âge de 84 ans, des suites d’une longue maladie. Du plus haut sommet de l’Etat au monde de la culture, les hommages abondent.

Dans la pluie d’hommages à l’occasion du décès de l’architecte italienne Gae Aulenti à l’âge de 84 ans, il y a naturellement ceux du Président de la République italienne Giorgio Napolitano qui a loué une « protagoniste de premier plan dans l’histoire de l’architecture contemporaine, hautement appréciée dans le monde entier pour son talent créatif et en particulier pour son extraordinaire capacité à récupérer les valeurs culturelles du patrimoine historique ».

Si la reconversion de la gare d’Orsay à Paris en musée consacré au XIXe siècle se hisse en tête du palmarès des réalisations phares de l’architecte milanaise, le réaménagement du Centre Pompidou dans les années 1980 n’est pas loin. Une réalisation saluée par Alfred Pacquement qui a aussi rappelé la contribution « de cette grande dame de l’architecture et du design » sept ans après la création du centre, à la refonte de « l’architecture intérieure des salles du musée » - jusqu’alors faites de cloisons mobiles – en « une grande galerie de circulation ». 

Entre autres objets légués au MNAM, l’architecte avait fait don de la première édition de la lampe Pipistrello qu’elle avait dessinée en 1965 à Milan. Laquelle figure depuis lors, dans le cercle des pièces cultes du design du siècle passé.

Née en décembre 1927 à Palazzolo dello Stella, dans le Frioul-Vénétie Julienne (nord-est de l’Italie), Gae – de son vrai nom Gaetana – avait suivi des études d’architectures au Politecnico di Milano. Poursuivant par la suite une carrière de styliste, architecte et designer, elle intervenait dans des établissements américains, suédois, iraniens, canadiens, espagnols et allemands. Elle avait été faite Chevalier de la Légion d’honneur par François Mitterrand en 1987, et entre autres aménagements de musées, elle avait également concouru à la muséographie du Palazzo Grassi de Venise et orchestré la réhabilitation du « Palacio Nacional de Montjuic » à Barcelone en musée national d’art de Catalogne.

Légende photo

Vue intérieure du Musée d'Orsay dont l'aménagement fût réalisé sous la direction de Gae Aulenti - © Photo dalbera - 2012 - Licence CC BY 2.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque