De nouvelles taches sur les parois de Lascaux

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 15 juillet 2008

BORDEAUX [15.07.08] - Le développement des moisissures sur les parois de la grotte de Lascaux, en Dordogne, n’a pas été complètement éradiqué par le traitement fongicide appliqué en janvier 2008. De nouvelles tâches sont apparues.

Le traitement chimique biocide débuté en début d’année a permis d’interrompre partiellement la contamination fongique et de rétablir un équilibre précaire au sein de la grotte. Certains secteurs de la grotte sont encore contaminés et les voûtes difficiles d’accès n’ont pas encore été traitées. De nouveaux soins ponctuels seront appliqués dans les cavités où ont été diagnostiquées les récentes tâches.

Depuis 2001, les parois de la grotte sont surveillées et soignées, suite à l’apparition des premières moisissures : des tâches blanches. Plusieurs champignons ont été diagnostiqués et différents traitements essayés pour stopper leur prolifération. Les sols ont été stérilisés par un épandage de chaux vive, en 2001 et les traitements enrichis d’antibiotiques. L’étude des modifications atmosphériques dans la grotte devrait aussi apporter des éléments de compréhension du développement des moisissures.

Depuis l’apparition de moisissure en 2001, les programmes de recherche et de protection du site visent à « sanctuariser » la colline de Lascaux afin de maîtriser l’équilibre environnementale de la cavité. Les sept années de travaux ont reçu le soutien financier de l’Etat, à hauteur de 3,6 millions d’euros. Le programme comprend, outre le traitement des parois, l’installation de capteurs et extracteurs d’air et l’enregistrement numérique des peintures rupestres.

Découverte en 1940, la grotte a été ouverte au public en 1948 mais dès 1955, les premiers indices d’altération des parois ont été diagnostiqués. En 1963, André Malraux imposa au propriétaire de la grotte sa fermeture : l’augmentation du nombre de visiteurs annuels (de 30 000 en 1955 à 100 000 en 1962) avait favorisé la prolifération de colonies d’algues. En 1983, un fac-similé de la grotte était ouvert au public. (Source : AFP)

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque