Jeudi 19 septembre 2019

Damien Hirst ne serait plus une valeur sûre

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 17 septembre 2010 - 285 mots

LONDRES (ROYAUME-UNI) [17.09.10] - Un article paru dans The Economist fait état de la baisse considérable du prix des œuvres de Damien Hirst. En un an le produit de la vente de ses œuvres aurait baissé de 93%, cette chute vertigineuse serait la conséquence directe de la médiatique vente aux enchères organisée chez Sotheby’s en 2008.

Premier artiste vivant par le chiffre d’affaires en ventes publiques en 2006/2007. En 2008 il créait l’évènement en organisant la vente aux enchères de 223 œuvres sur deux jours chez Sotheby’s.

Comme le révèle The Economist ce coup médiatique a eu des conséquences désastreuses sur la vente de ses œuvres en 2009, en effet on observe une baisse de 93% en l’espace d’un an. Le montant chute de 270 millions de dollars (plus de 206 millions d’euros) à 19 millions de dollars (moins de 15 millions d’euros). Le journaliste indique que les résultats de 2010 devraient être encore plus mauvais. Bien que la crise économique ait joué un rôle dans cet effondrement c’est la stratégie même de l’artiste qui est remise en cause. En effet en saturant le marché d’œuvres nouvelles en 2008 l’artiste a eu le même effet que s’il avait dévalué une devise. Parallèlement à la chute du prix de vente des œuvres, de nombreux lots n’auraient pas trouvé preneur.

Dans le même temps l’artiste, 1er du classement 2008 des 100 personnalités les plus influentes du monde de l’art, est relégué à la 48e du même classement en 2009. The Economist indique cependant que l’artiste pourrait compter sur deux évènements afin de changer la donne : l’établissement de son catalogue raisonné ainsi qu’une rétrospective, en discussion avec la Tate pendant les Jeux Olympiques de Londres en 2012.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque