Mercredi 19 décembre 2018

Architecture - Biennale

Une biennale d’architecture et de paysage à Versailles en 2019

Par Christine Coste · lejournaldesarts.fr

Le 17 octobre 2018 - 369 mots

VERSAILLES

Versailles organisera du 3 mai au 13 juillet la première édition de la Biennale d’architecture et de paysage voulue par la Région Île-de-France.

Le Potager du Roi et la cathédrale Saint-Louis à Versailles
Le Potager du Roi et la cathédrale Saint-Louis à Versailles

Valérie Pécresse, la présidente de la Région ne cache pas qu’il lui fut difficile de trouver en Île-de-France une ville enthousiaste à l’idée d’accueillir la biennale d’architecture qu’elle souhaite créer. « Il manquait à la région un grand événement sur l’architecture », dit-elle pour expliquer son initiative. Venise, Rotterdam, São Paulo, Buenos Aires, Shenzhen, Bordeaux, Orléans, Caen … chacune de ces villes a développé son propre modèle.  La dernière en date : la biennale d’architecture de Lyon initiée en 2017 par des architectes. 

Les services de la région sont allés visiter quelques-unes, notamment Agora à Bordeaux née elle aussi en 1995 d’une volonté politique, là d’Alain Juppé, maire de la ville. 

L’intérêt de François de Mazières, le maire de Versailles pour le projet a scellé l’implantation à Versailles de la BAP ou Biennale d’architecture et de paysage de la région Île-de-France. Le maire LR de la Ville a cependant souligné « le défi qu’elle relève » au regard des biennales déjà bien implantées en France. Un défi qui n’est pas pour déplaire à celui qui préfigura la Cité de l’architecture et du patrimoine avant d’en être nommé président (2004-2012) et qui, en 2007, souffla à Nicolas Sarkozy la consultation internationale des grands architectes sur le Grand Paris. 

L’implication immédiate dans la biennale de l’École nationale supérieure d’architecture, de l’École nationale supérieure du Paysage/Potager du Roi et du Château de Versailles ouvrent à une programmation placée sous le commissariat général de François de Mazières. Les commissariats des différentes expositions ont été confiés aux architectes Alexandre Chemetoff, Nicolas Gilsoul, Djamel Klouche et à la conservatrice Élisabeth Maisonnier, commissaire en particulier au Château de Versailles d’une exposition sur les divers projets de transformation envisagés pour le Château et jamais réalisés.

La Galerie des Sculptures et des Moulages des Écuries du Roi sera ouverte au public dans le cadre de la manifestation.

Le budget de la BAP, 2,5 millions d’euros, est entièrement pris en charge par la région Île-de-France, sur le budget « aménagement et urbanisme non sur celui de la culture », a tenu à préciser la présidente.
 

Thématiques

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque