Musée

Triennale

Le "Gigantisme" s’empare de Dunkerque

Par Christine Coste · L'ŒIL

Le 25 avril 2019 - 155 mots

DUNKERQUE

Le 4 mai 2019, la nouvelle Triennale, projet lancé par le Frac des Hauts-de-France et Le Laac, lève le rideau à Dunkerque.

Le gigantisme, thème donné à la première édition, renvoie aux interactions entre les arts et les mutations industrielles et technologiques qui se sont développées dans les années 1947-1989, en particulier en France. Jusqu’au 5 janvier 2020, expositions, installations et parcours dans le paysage industriel, portuaire et balnéaire de la ville, notamment sur le site des anciens chantiers navals, mais aussi ailleurs dans la région, reviennent sur leurs liens. Au Laac, collections publiques et privées revisitent ainsi les raisons d’être des créations d’Arman, César, Mathieu, Morellet, Raynaud, Takis, Télémaque et Jean Dewasne, pour ne citer qu’eux. Le Frac explore, de son côté, les interactions entre la révolution domestique et le design. Quant aux commandes passées, elles découvrent des projets impressionnants tels ceux d’Anita Molinero, Tatiana Trouvé, Delphine Reist, Alexandre Périgot ou de Bernar Venet.

Thématiques

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°723 du 1 mai 2019, avec le titre suivant : Le "Gigantisme" s’empare de Dunkerque

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque