Ventes publiques

Une centaine d’artistes au secours de l’Ecole des beaux-arts de Sète

Par Jérémie Glaize · lejournaldesarts.fr

Le 30 octobre 2018 - 307 mots

SETE

Une vente aux enchères de 116 œuvres données par des artistes a permis de récolter 175 000 euros pour la rénovation de l’école.

Ecole des beaux-arts de Sète
Ecole des beaux-arts de Sète
© photo Ecole des beaux-arts de Sète

Sétois d’origine, artistes liés à la ville ou anciens élèves, plus de cent artistes ont répondu à l’appel de l’Ecole des beaux-arts de la ville de Sète, qui organisait, samedi 27 octobre au théâtre Molière, une vente aux enchères en association avec Artcurial afin de récolter des fonds pour la rénovation de l’établissement et de son parc. 

Des œuvres de Hervé di Rosa, Robert Combas ou encore Céleste Boursier-Mougenot – 116 au total, ont permis de récolter 175 000 euros, qui viennent s’ajouter à l’enveloppe de 1,3 million d’euros que la ville de Sète avait indiquée vouloir apporter. 

Si certaines des œuvres ont été données par des collectionneurs, la majorité l’ont été par les artistes. C’est une œuvre de Robert Combas qui a obtenu l’adjudication la plus élevée, pour un montant de 40 000 euros. 

Philippe Saulle, directeur de l’école et à l’initiative de la vente, s’est montré très satisfait de la vacation. « Je n’ai pas trouvé de précédents d’artistes qui se mobilisent pour rénover une école d’art de cette façon », s’est-il réjoui, indiquant que chaque artiste avait contribué à hauteur de ses moyens.

L’école des beaux-arts de Sète voit le jour en 1891, avec la création d’un Musée des beaux-arts. Tandis que le prestige de l’école décline durant l’entre-deux guerres, Eliane Beaupuy-Manciet, lauréate en 1947 du grand prix de Rome et pensionnaire de la Villa Médicis, prend la direction, en 1962, de l’école. 

En 1964, la ville de Sète acquiert la villa Erialc et en 1970 le bâtiment du XIXe siècle, de type art déco, entouré d’un parc de 7 000 m², accueille l’Ecole municipale des beaux-arts.

Prévus pour débuter en septembre 2019, les travaux de rénovation devraient durer deux ans. 
 

Thématiques

Tous les articles dans Campus

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque