Jeudi 12 décembre 2019

Art Cologne peine à retrouver son lustre d’antan

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 6 mai 2009 - 318 mots

COLOGNE (ALLEMAGNE) [06.05.09] – 56 500 visiteurs ont arpenté les allées d’Art Cologne du 22 au 26 avril. C’est un peu mieux que l’an dernier (55 000). Dans un contexte de crise, son nouveau directeur peine à trouver la bonne martingale

Art Cologne, la première foire d’art contemporain à s’être réellement internationalisée en 1967, a accueilli 56 500 visiteurs du 22 au 26 avril 2009, soit 1 500 de plus que l’an dernier. Les organisateurs de la foire ne cessent de trouver depuis trois ans des solutions pour refaire d’Art Cologne une étape incontournable sur le circuit de l’art contemporain.

La solution avait d’abord consisté en 2007 à déplacer la foire de l’automne au printemps. Mais la concurrence d’Art Brussels, qui se déroulait cette année encore du 24 au 27 avril 2009, était redoutable. La foire n’a pas réussi à attirer les 70 000 visiteurs escomptés.

L’année suivante, le nombre de galeries a été limité. Les critiques envers une sélection de plus en plus laxiste étant récurrentes. C’est ainsi que l’édition 2008 comportait 150 galeries et non plus 250 comme en 2007. Ce qui n’empêcha pas la manifestation de perdre 5000 visiteurs.

Enfin, cette année, Daniel Hug, ancien galeriste suisse à Los Angeles, devait permettre à la foire de retrouver son ouverture à l’internationale. Or, sur les 180 galeries présentes, 120 étaient allemandes et, à une exception près, le top 10 des artistes représentés sur les stands était entièrement allemand. Le courant incarné par Georg Baselitz, Gerhard Richter et Sigmar Polke était toujours dominant. De sorte que la foire aurait intérêt, selon David Galloway du New York Times, à se concentrer sur son rôle régional.

Si plusieurs participants ont à peine recouvré leurs frais, quelques bons résultats sont néanmoins à remarquer. La galerie Lohrl a vendu une cinquantaine d’œuvre en cinq jours et Klaus Benden a vendu « Red Ending » de Tom Wesselmann pour 450 000 euros.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque