Vendredi 13 décembre 2019

Affaire Gurlitt : plus de 60 nouvelles œuvres mises en sûreté à Salzbourg

Par Isabelle Spicer (Correspondante à Berlin) · lejournaldesarts.fr

Le 11 février 2014 - 190 mots

SALZBOURG (ALLEMAGNE) [11.02.14] - Nouveau développement dans l’affaire Gurlitt : les 1 406 œuvres saisies par la police à Munich ne constituaient pas l’ensemble de sa collection. D’autres œuvres entreposées au domicile de Cornelius Gurlitt à Salzbourg ont été mises en sûreté par son tuteur légal.

L’affaire Gurlitt est décidément riche en rebondissements. En février 2012, la police munichoise avait saisi 1 406 œuvres au domicile de Cornelius Gurlitt à Munich. Lorsque l’affaire avait été révélée par la presse allemande en novembre, le procureur d’Augsbourg avait affirmé qu’il ne pouvait pas exclure complètement l’existence d’autres dépôts d’œuvres, mais qu’il en doutait fortement. Quelques jours après, le beau-frère de Cornelius Gurlitt avait pourtant de lui-même confié 22 œuvres à la police de Bade-Wurtemberg.

Un communiqué du nouvel agent de Cornelius Gurlitt affirme à présent que d’autres œuvres se trouvaient au second domicile de ce dernier, à Salzbourg. Plus de 60 œuvres, parmi lesquelles des Monet, Renoir et Picasso, ont été mises en sûreté, à l’initiative de Christoph Edel, tuteur légal provisoire de Gurlitt. A sa demande, ces œuvres vont être expertisées pour déterminer s’il s’agit de biens spoliés par les nazis.

Légende photo

Salzbourg (Vieille ville) - © Photo Jiuguang Wang - 2011 - Licence CC BY-SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque