Mercredi 24 octobre 2018

57 tableaux italiens de la collection Denis Mahon légués à des musées anglais

Par Margot Boutges · lejournaldesarts.fr

Le 22 février 2013 - 363 mots

LONDRES (ROYAUME-UNI) [22.02.13] - 57 tableaux italiens de la collection Denis Mahon, intègrent des musées britanniques à condition que les musées ne revendent pas leurs œuvres et restent ouverts gratuitement au public.

57 tableaux de Denis Mahon, décédé en 2011, ont intégré les collections de musées britanniques a annoncé Art Fund, la fondation qui supervise le legs Mahon, le 19 février 2013.

Historien de l’art et collectionneur, le Britannique Denis Mahon a fait l’acquisition entre les années 1920 et 1970 de 75 tableaux de peintres italiens du XVIIe siècle, notamment de l’école bolonaise, tels Guerchin, Reni, Carrache et le Dominiquin. Philanthrope, il décide en 1997 de léguer 75 tableaux à l’Art Fund après sa mort et d’en exposer 68 de son vivant dans des institutions publiques. Il décède en 2011 au tournant de sa centième année.

57 tableaux, estimés aujourd’hui à 100 millions de livres, rejoignent aujourd’hui définitivement la National Gallery de Londres, la National Gallery of Scotland d’Edimbourg, l’Ashmolean d’Oxford, le Fitzwilliam de Cambridge, la Galerie d’art de Birmingham et la Temple Newsam House à Leeds dans lesquels ils étaient mis en dépôt et intégrés au parcours muséal depuis plus de douze ans. La National Gallery de Londres, qui avait présenté en 1997 une exposition rassemblant l’intégralité de la collection Mahon, conserve 25 œuvres rassemblées par Mahon et le plus gros bénéficiaire du legs.

Ce dernier, encadré par Art Fund, n’est cependant pas sans conditions : il ne sera maintenu que si les musées ne revendent pas d’œuvres de leur collection permanente et maintiennent leur entrée gratuite au public. En 1998, la Walker Art Gallery de Liverpool avait fait les frais de cette dernière clause au profit de la National Gallery of Ireland qui avait récupéré les trois tableaux qui lui étaient promis.

« Mon acte a une dimension politique, (…) je veux que le gouvernement reconnaisse la nécessité de financements adéquats pour assurer une dynamique d’acquisition et la continuité de nos collections, mais il doit aussi continuer son action pour un libre accès total à nos galeries et musées nationaux » , déclarait Denis Mahon en 1999. Quatorze ans plus tard, l’épée de Damoclès du généreux légataire demeure suspendue au-dessus des institutions.

Guercino - Présentation de Jésus au Temple (1623) - Huile sur cuivre - 72.5 x 65 cm - L'oeuvre fait partie de la collection de Sir Denis Mahon exposée à la National Gallery de Londres - Source Wikipedia

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque