Mardi 11 décembre 2018

350 gravures de William Blake redécouvertes à Manchester

Par Romain Bouvet · lejournaldesarts.fr

Le 24 janvier 2013 - 305 mots

MANCHESTER (ROYAUME-UNI) [24.01.13] – Après deux ans passés à explorer les fonds de la John Rylands Library de l’université de Manchester, une équipe d’étudiants a rassemblé un large ensemble de gravures encore méconnues réalisées par l’artiste et poète William Blake.

Au terme de deux années de prospection dans les impressionnantes collections de la John Rylands Library de l’université de Manchester, un groupe d’étudiants encadré par l’historien de l’art Colin Trodd - spécialiste reconnu de l’œuvre de William Blake – a mis en évidence un fonds encore méconnu de près de 350 gravures du célèbre poète.

Les conservateurs de la bibliothèque savaient de longue date que leurs collections recelaient des œuvres de Blake, notamment – une de leurs pièces maîtresses - les illustrations colorisées à la main qui décoraient le recueil Les Nuits du poète Edward Young. L’équipe de recherche du docteur Trodd suspectait cependant que le million d’ouvrages qui compose la collection de la John Rylands Library contenait d’autres exemples moins connus de l’œuvre de Blake.

Issu d’un milieu modeste, artiste peu célébré de son vivant, William Blake menait une activité de graveur parallèlement à ses travaux d’écriture et de peinture. Il a ainsi été amené – pour des raisons plus financières qu’artistiques – à illustrer un certain nombre d’ouvrages, une partie de son œuvre sur laquelle peu se sont encore penchés.

Afin de présenter cette facette méconnue de l’œuvre de Blake au public, la John Rylands Library accueillera en ses murs « Burning Bright: William Blake and Art of the Book » du 7 février au 23 juin. Cette exposition présentera un large choix des gravures récemment redécouvertes mais également quelques chefs-d’œuvre plus célèbres de l’artiste tels que les illustrations du poème La Tombe de l’écossais Robert Blair, celles des Pastorales de Virgile de Robert John Thornton ou encore celles du Livre de Job.

Légende photo

Thomas Phillips - Portrait de William Blake (1807) - Huile sur toile - 92,1 cm x 720 cm - National Portrait Gallery, Londres - source Wikimedia

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque