15 nouvelles galeries participeront à CHOICES 2016

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 20 avril 2016

PARIS [20.04.16] - La 3e édition de CHOICES Collectors Weekend se tiendra à Paris les 21 et 22 mai 2016. Une exposition au Palais de Tokyo sera le point de départ d’un parcours à travers 36 galeries de la capitale. Cette année, 75 % des galeries CHOICES se situent dans le Marais.

CHOICES Collectors Weekend aura lieu pour la troisième année consécutive entre les 21 et 22 mai prochains. Cette année, 36 galeries ouvriront leurs portes dans le cadre du parcours et présenteront par ailleurs un de leurs artistes dans une exposition collective, conçue comme un point de départ du parcours, au Palais de Tokyo. Pensée sur le modèle du Gallery weekend de Berlin, la manifestation disposait d’un budget de 180 000 euros pour la première édition, il est passé en 2016 à 300 000 euros, signe d’une certaine maturité.

L’idée s’est concrétisée en 2014, lorsque Marion Papillon (co-directrice de la galerie Papillon), avec le soutien du Comité Professionnel des Galeries d’Art et de Galeries Mode d’Emploi, est allée présenter son projet aux galeries parisiennes, qui se sont montrées réceptives. Le principe est le suivant : chaque galerie participante invite un collectionneur étranger, logé durant un week-end dans un grand hôtel parisien, accueilli dans un dîner VIP CHOICES, cajolé aux cours des visites des expositions des institutions partenaires, et surtout, des galeries participantes.

Qu’elles se situent rive gauche ou rive droite, les galeries de CHOICES ont toutes « pour ambition de mettre en lumière la création contemporaine de la scène parisienne ». Cette année, la rue Louise Weiss disparaît du parcours de CHOICES au profit du quartier de Matignon « en raison de sa proximité avec le Palais de Tokyo » explique Marion Papillon. La galerie Air de Paris s’éclipse pour laisser place à la galerie Lelong et la galerie Louis Carré. Le Grand Belleville est représenté par la galerie Jocelyn Wolff, le quartier du Palais-Royal par Françoise Paviot ; à Saint-Germain-des-Prés, les galeries Natalie Seroussi, Georges-Philippe et Nathalie Vallois, Loevenbruck, Zlotowski, Le Minotaure, tiendront la barre. Les autres galeries – l’immense majorité (75 %) – sont dans Le Marais.

Parmi les 15 nouveaux arrivants, des galeries installées (Daniel Templon, Emmanuel Perrotin, Catherine Putman) côtoient des plus jeunes (VNH Gallery, Galerie Sator, Galerie Houg, Galerie l’Inlassable). « Nous fonctionnons par cooptation et invitation pour élargir notre cercle et essayons de regrouper des familles de galeries qui se retrouvent selon leurs affinités, sans exclure l’entrée de nouveaux arrivants », explique Marion Papillon. Quand on lui demande si le fait de maintenir le nombre de galeries participantes entre 35 et 40 est une volonté de sa part, Marion Papillon répond que « pour un format exposition, 36, c’est déjà énorme ! Faire cohabiter 36 artistes proposés par 36 galeries n’est pas une tâche facile pour le commissaire d’exposition invité ».

Après Nicolas Bourriaud et Alfred Pacquement pour les deux premières éditions (organisées à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts), c’est le duo Laurent Le Bon (président du Musée Picasso) et Emilie Bouvard (conservatrice art contemporain au Musée Picasso) qui se livrera à l’exercice au Palais de Tokyo. La scénographie sera assurée par Lef Kazouka et Jean-Baptiste Lepeltier. « Le commissaire d’exposition invité se voit proposer une, deux ou trois œuvres par chaque galerie de CHOICES, à première vue sans cohérence les unes aux autres ; il propose ensuite une lecture de ces propositions artistiques ». Marion Papillon a indiqué au Journal des Arts que, cette année, « Laurent Le Bon et Emilie Bouvard proposeront deux parcours au sein même de l’exposition ; l’un plus documentaire ; l’autre davantage artistique ».

Légende photo

Le logo de Choices Paris 2016 - Source Choices

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque