Vendredi 28 février 2020

Vol d’une centaine de pièces de monnaie archéologiques au musée de Sens

Par Chloé Da Fonseca · lejournaldesarts.fr

Le 19 juin 2012 - 409 mots

SENS [19.06.12] – Au petit matin du dimanche 17 juin, trois cambrioleurs ont volé une partie du « trésor de Saint-Denis-lès-Sens » au musée municipal de Sens. Une centaine de globules (pièces de monnaie gauloises du 1er siècle avant notre ère) constitue le butin, évalué entre 50 000 et 100 000 euros.

Les trois individus, cagoulés et gantés, se sont introduits au musée municipal de Sens le dimanche 17 juin vers 5h30. Entrés par l’arrière du bâtiment, ils se sont aussitôt dirigés vers la vitrine sécurisée qu’ils ont attaqué à la barre de fer, déclenchant l’alarme. Lorsque le gardien est arrivé, il a été plaqué au mur par un des cambrioleurs qui a exigé la clé de la vitrine. Au même moment le triple vitrage a cédé et les voleurs se sont emparés d’une partie du trésor avant de prendre la fuite.

Dominique-Antoinette Gaux, procureur de la République de Sens, assure à l’AFP que « ces globules sont parfaitement répertoriés et sont sans doute difficiles à écouler vers les professionnels ». Les globules sont des pièces de monnaie réalisées avec un alliage d’or, en forme de billes aplaties d’un centimètre de diamètre. Ceux-ci datent de 70-60 avant J.C. et font partie des 242 globules du « trésor de Saint-Denis-lès-Sens » découvert en 1992 près du village éponyme lors de fouilles archéologiques préventives liées à la construction de l’autoroute A5. Selon Dominique-Antoinette Gaux, l’ensemble est évalué entre 50 000 et 100 000 euros ; selon le cours actuel de l’or, il est estimé à 30 000 euros.

Selon Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, « les dispositifs de sécurité mis en place semblent avoir correctement fonctionné, limitant ainsi sans doute l’importance du vol », elle se réjouit que « l’agent assurant la surveillance de nuit du musée - dont elle salue le professionnalisme et le sang-froid - n’ait pas subi d’agression physique, malgré la brutalité des conditions de ce cambriolage ».

Le musée est resté fermé tout le dimanche pour permettre aux enquêteurs de faire les premières constatations sur place. L’affaire a été confiée à la police judiciaire d’Auxerre et à l’OCBC (Office central de lutte contre le trafic de biens culturels). L’alerte du vol a été diffusée sur l’ensemble du territoire français, la surveillance aux postes frontaliers a été renforcée. La ministre de la Culture espère que les pièces archéologiques, « d’un important intérêt patrimonial », seront rapidement retrouvées.

Consulter la fiche biographique de

Aurélie Filippetti

Légende photo

Pièce de monnaie de l'antiquité : statère de Vercingétorix (72-46 av. J.-C.) - source Wikipedia

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque