Vendredi 13 décembre 2019

Vente en demi-teinte pour Christie’s

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 7 février 2008 - 271 mots

Londres [07.02.08] - Test pour le marché, la vente d’art d’après guerre et contemporain organisée hier soir par Christie’s n’a pas obtenu les résultats escomptés. Sur les 55 lots de la vacation, 18 n’ont pas trouvé preneur, parmi lesquels des signatures qui font habituellement recette comme Andy Warhol, Marc Rothko ou Damien Hirst.

Le produit de la vente, 73 millions de livres (97,5 millions d’euros) est loin d’atteindre son objectif avec un tiers des œuvres proposées négociées en-dessous de leurs estimations hautes. « Il semble évident que nous avions estimé des œuvres à un prix trop élevé » confiait à l’AFP, Madame Pilar Ordovas, expert de la vente. Le triptyque 1974-77 de Francis Bacon dont on attendait un record de prix a été vendu dans son estimation basse pour 26,34 millions de livres (35,25 millions d’euros).

La vacation peut tout de même revendiquer trois records obtenus par l’italien Lucio Fontana, la britannique Bridget Riley et l’Allemand Gerhard Richter, dont le très beau Zwei Liebespaare de 1966 s’est vendu, au delà de son estimation haute, 7,3 millions de livres (9,7 millions d’euros). Bonne surprise également pour une œuvre de Cy Twombly Untitled peinte à Rome, en 1958, qui a doublé son estimation haute pour s’envoler à 3,9 millions de livres (5,3 millions d’euros). Côté français, section faiblement représentée, la palme revient à IKB 93 d’Yves Klein, panneau emporté, très au-delà de son estimation haute, à 1,3 millions de livres (1,8 millions d’euros).

Ces résultats contrastés, qui valorisent uniquement les œuvres exceptionnelles, suffiront-ils à maintenir le regain de confiance obtenu par le marché de l’art après le succès, du début de semaine ?

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque