Mercredi 21 février 2018

Une ville chinoise veut réduire la hauteurs de ses bâtiments pour être aux normes de l’UNESCO

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 16 décembre 2008

HANGZHOU (CHINE) [16.12.08] – La ville chinoise d’Hangzhou va diminuer la taille de ses gratte-ciels pour essayer d’obtenir le statut de patrimoine mondial de l’UNESCO.

La ville chinoise d’Hangzhou est prête à tout pour être inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Un projet officiel estimé à 4,4 millions d’euros envisage ainsi la diminution de la hauteur de certains bâtiments de plus de 24 mètres de haut. Parmi les bâtiments concernés, on trouve des hôtels de luxe et une tour de télévision, construits autour du célèbre lac de l’Ouest, site historique de cette ville de 2 000 ans.

Ce plan cherche à satisfaire l’UNESCO qui choisit des sites proches de leur état d’origine. Wang Chuanyue, un professeur d’architecture à l’Université de Pékin, a expliqué au journal The Guardian que le grand nombre de gratte-ciels donne l’impression d’un petit lac, défigurant le paysage du site historique.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque