Dimanche 16 décembre 2018

Une tapisserie du XVIe siècle préemptée par l’Etat

Par Ida Simon · lejournaldesarts.fr

Le 26 avril 2017 - 252 mots

PARIS [26.04.17] - Une tapisserie destinée à la Cathédrale du Mans a été acquise par l’Etat pour 22 100 euros lors d’une vente organisée par Sotheby’s. Elle sera prochainement exposée dans le lieu pour lequel elle a été réalisée à la Renaissance.

Le 30 mars dernier, l’Etat a fait valoir son droit de préemption sur une tapisserie appartenant à la tenture de La Vie de saint Julien, premier évêque de la Cathédrale du Mans et présentée dans le catalogue de vente de Sotheby’s comme un « fragment de tapisserie des Pays-Bas méridionaux. » 

Avant d’être présentée au public et aux fidèles, la tapisserie récemment acquise a rejoint les réserves de la Cathédrale du Mans. Elle représente « Le passage miraculeux du gué lors duquel le cortège funèbre portant le corps de saint Julien traverse la Sarthe solidifiée pour rejoindre le Mans. »

D’une grande qualité, réalisée à Paris ou dans les Flandres, elle fait partie d’une tenture d’environ douze pièces offerte à la Cathédrale du Mans par le chanoine Baudoin de Crépy au début du XVIe siècle. Il est vraisemblable que l’ensemble a été dispersé à la Révolution française. Outre les six conservées au Mans, deux autres de ces tapisseries se trouvent l’une au Musée du Louvre et l’autre probablement dans une collection privée américaine.

Une autre tapisserie fabriquée autour de 1500 avait été préemptée par l’Etat en novembre 2016. Représentant un épisode de la vie de saint Jean-Baptiste, elle a été vendue 115 000 euros à Drouot avant de rejoindre les collections du château d’Angers.

Légende photo

La Cathédrale Saint-Julien vue depuis la place des Jacobins, Le Mans (Sarthe) © Photo Selbymay - 2012 - Licence CC BY-SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque