Mardi 11 décembre 2018

Une maison de l’architecte Frank Lloyd Wright déplacée en Italie ?

Par Stefan Cornic · lejournaldesarts.fr

Le 1 mars 2013 - 567 mots

MILLSTONE (NJ) (ETATS-UNIS) [01.03.13] – Située au bord de la Millstone River dans le New Jersey, la Bachman-Wilson House de l’architecte Frank Lloyd Wright est victime de crues fréquentes. Pour être sauvegardée, elle doit être déplacée et pourrait se retrouver en Italie.

Nouvelles difficultés pour une maison de Frank Lloyd Wright (1867-1959), dont il reste 270 bâtiments sur le territoire américain. Après les craintes de démolition de la David and Gladys House (1952) de Phoenix (AZ), finalement rachetée par un anonyme qui la conservera, c’est au tour d’une autre maison de l’architecte, située dans le New Jersey et menacée par les eaux de se trouver dans une situation délicate. En quête d’acheteurs, les propriétaires de la Bachman-Wilson House envisagent son déplacement en Italie.

La Bachman-Wilson House, construite autour de 1954, au moment où Wright qui approche les 90 ans travaille sur le projet du musée Solomon R. Guggenheim de New York, a été achetée par un couple d’architectes en 1988.

Représentative du style des « usonian houses », que Frank Lloyd Wright développe dès la fin des années 1930, la maison, aux horizontales marquées, au plan libre, au vaste « mur de verre » de l’une des façades qui offre des perspectives sur la nature environnante, avait été imaginée, conçue et réalisée spécifiquement pour ce site, comme le faisait toujours l’architecte.

Située sur une parcelle en bord de rivière, la maison est malheureusement trop souvent victime des crues. Pour le couple qui y vit depuis plusieurs années, Sharon et Lawrence Tarantino, l’ouragan Irene de 2011 a été l’évènement de trop : « nous vivons ici depuis 25 ans, et depuis deux ans, les inondations se sont aggravées », a déclaré Sharon Tarantino au Telegraph.

Une dizaine de maisons de l’architecte sont actuellement mises en ventes aux Etats-Unis selon le Wright building conservancy group. Mais cette fois, il s’agit d’une vente particulière, puisque la condition inhérente à celle-ci est de déplacer également la maison. Mise en vente 1,5 million de dollars, le montant comprend 950 000 dollars pour la maison et du mobilier original de l’architecte, et 550 000 dollars pour la « déplacer dans un lieu plus sur ». Sharon Tarantino ajoute que « peu importe l’endroit où elle ira, cela doit avoir un lien avec Wright ».

Un américain en Italie ?
Après des propositions étudiées pour transférer la maison sur un autre site de la région, entre le New Jersey et Long Island, un architecte italien Paolo Bulletti s’est manifesté. Organisateur d’une exposition célébrant les cent ans du séjour de Wright à Fiesole (1910-2010), une commune proche de Florence, ce dernier cherche un site et un acheteur dans la région. Wright avait réalisé un projet de maison dans la commune italienne lors de son séjour en 1910 qui n’avait pas abouti.

Le déplacement de la Bachman-Wilson House à l’étranger serait évidemment une perte pour les américains et l’état du New Jersey, dont la directrice du programme de préservation ne souhaite naturellement pas le départ. Celle-ci avait placé en 2011 la maison sur la liste des sites historiques en danger.

Après de nombreux transferts architecturaux opérés de l’Europe en direction des Etats-Unis au début du XXe siècle, dont l’un des plus emblématique sont les Cloisters au nord de Manhattan, le transport en Italie d’une maison de l’un des architectes ayant développé une architecture à l’identité américaine propre à cette même période, signalerait l’universalité du patrimoine architectural américain.

Légende photo

La Bachman Wilson House, construit par Frank Lloyd Wright - Photo Tarantino Studio

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque