Mercredi 17 octobre 2018

Une copie de la Cène de Léonard en cours de restauration

Par Margot Boutges · lejournaldesarts.fr

Le 27 février 2013 - 364 mots

Ecouen [27.02.13]- La première copie conservée de la Cène de Léonard de Vinci est en train d’être restaurée au Musée National de la Renaissance à Ecouen. Les historiens se demandent si Léonard n’aurait pas participé à cette huile sur toile.

Copie fidèle de la célèbre Cène de Léonard de Vinci, l’huile sur toile réalisée en 1506 par Marco d’Oggiono, élève du maître italien, fait l’objet depuis janvier 2013 d’une restauration au Musée National de la Renaissance d’Ecouen où l’œuvre a été déposée dans les années 1980 par le Musée du Louvre.

Censée être invisible à l’œil pour des questions « essentiellement esthétiques », cette restauration comprend un « enlèvement du vernis et des repeints appliqués lors de précédentes restaurations » et une « réintégration de certains manques ».

Effectuée sous la direction de Virginie Trotignon-Aubert et grâce au mécénat de BNP Paribas, elle est réalisée devant les yeux du public au cœur de la chapelle du Musée National de la Renaissance d’Ecouen, place que lui avait choisie Anne de Montmorency au XVIe siècle avant que l’œuvre ne soit retirée à la Révolution.

Les copies de la Cène sont très utiles pour connaître l’œuvre originale de Léonard, peinture achevée en 1498 sur le mur du réfectoire du couvent dominicain de Santa Maria della Grazie à Milan. Endommagée par la technique expérimentale utilisée par Léonard lui-même et par les restaurations successives effectuées depuis le XVIIIe siècle qui ont recouvert l’œuvre de repeints, la Cène ne comprend désormais plus que peu de traces de la main du maître. La dernière restauration qui s’est achevée en 1999, destinée à restituer le « vrai Léonard » en nettoyant l’œuvre et recollant des fragments de pellicules de peinture n’y a rien changé.

Sept copies de l’œuvre, réalisées entre le XVIe siècle et le XIXe siècle, sont aujourd’hui conservées, celle d’Oggiono étant la première. Elle permet notamment de révéler des détails des mets posés sur la table du dernier repas du Christ.

La restauration de la toile, jusqu’alors peu étudiée, est accompagnée d’un travail scientifique approfondi. Le Musée d’Ecouen s’interroge notamment sur une éventuelle participation de Léonard à la copie de son œuvre. L'artiste se trouvait en effet alors à Milan.

Légende photo

Marco d'Oggiono, copie d'après Leonardo Da Vinci - La Cène (1506) - Huile sur toile - Oeuvre restaurée avec le soutien de la Fondation BNP Paribas - Photo Mathieu Ferrier © Photo courtesy Musée national de la Renaissance – Château d'Ecouen

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque