Lundi 28 septembre 2020

Une application mobile pour consulter la base des œuvres spoliées en Pologne

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 18 mai 2016 - 199 mots

VARSOVIE (POLOGNE) [18.05.16] – Le ministère de la Culture polonais a lancé une application mobile, ArtSherlock, qui reconnaît automatiquement les 63 000 œuvres référencées dans la base de données des œuvres spoliées pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le gouvernement polonais a lancé au début du mois de mai une application mobile inspirée du nom du célèbre détective, « ArtSherlock ». L’application permet une reconnaissance automatique des œuvres spoliées des collections polonaises pendant la Seconde Guerre mondiale : il suffit de photographier une œuvre (ou d’utiliser une photographie enregistrée sur son téléphone) pour savoir si elle est référencée dans la base de données des œuvres volées entre 1933 et 1945. L’application est disponible en anglais et en français et pour IOS, Android, Windows Phone et BlackBerry.

Depuis le mois de février 2011, le ministère de la Culture polonais dispose en effet d’une base qui référence les œuvres qui étaient détenues dans des collections publiques ou privées – ou même ecclésiastiques, et qui ont disparu pendant la Seconde Guerre mondiale. La Pologne recherche ainsi 63 000 œuvres.

C’est la liste des biens spoliés par l'Einsatzstab Reichsleiter Rosenberg (ERR), la base du Jeu de Paume, qui répertorie les biens spoliés en France.

Légende photo

Montage effectuée à partir des impressions écran du site artsherlock.pl

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque