Un rapport du Sénat remet en cause les centres culturels français à l’étranger

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 10 juillet 2008

PARIS [10.07.08] - Le rapport de la mission sénatoriale « Action extérieure de l’Etat » questionne l’efficacité des centres culturels français et principalement ceux implantés en Europe et dans l’OCDE.

La commission des finances du Sénat a approuvé le rapport soumis par la commission « Action extérieure de l’Etat » relatif aux centres culturels français. Selon ce rapport, l’action de promotion de la culture française à l’étranger dévolue à ces centres ne serait plus pertinente et ne justifierait plus l’implantation de 144 sites à l’étranger.

Le rapport cible principalement les centres implantés en Europe et dans les pays de l’OCDE dont la mission serait rendue inadéquate face aux institutions culturelles locales. En outre, le cas des centres implantés en Italie est particulièrement critiqué au regard de leurs budgets, nettement supérieurs à ceux alloués aux autres centres. Toutefois, la mission souligne la nécessaire présence de ces centres sur le continent africain où ils constituent encore des institutions culturelles de référence.

En soulignant le budget consacré par l’Etat à ces centres, plus d’un milliard d’euros, le rapport questionne la pertinence de conserver 144 centres alors que leur action s’amenuise. Leur nombre a déjà été réduit, puisqu’en 1996, il existait 173 centres culturels. Le rapporteur spécial de la mission « Action extérieure de l'Etat », le sénateur UMP Adrien Gouteyron préconise également la fin du monopole exercé par le Quai d’Orsay sur ces centres, et privilégie une action liée aux ministères de la culture, de l’enseignement supérieur et de la recherche. (Source : AFP)

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque