Mercredi 11 décembre 2019

Un portrait caché découvert derrière un chef-d’oeuvre de Goya

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 23 septembre 2011 - 266 mots

AMSTERDAM (PAYS-BAS) [23.09.11] – Une analyse aux rayons X a mis au jour un portrait caché sous une toile de Goya conservée au Rijksmuseum. Il s’agit très certainement de la représentation d’un général français, peut-être le frère de Napoléon Bonaparte.

Les conservateurs du Rijksmuseum se doutaient que la surface du Portrait Don Ramón Satué (1823) cachait quelque repentir. Ils ne s’attendaient cependant pas à ce que les analyses leur révèlent un second portrait caché sous le premier. C’est une technologie de rayons X à forte intensité développée dans les universités d’Anvers et de Delft qui a rendu possible la découverte.

Cette même technique avait déjà révélé en 2008 un repentir sous la toile intitulée Coin d’herbe de Van Gogh. Une tête de femme était alors apparue. Les scientifiques ont depuis mis au point une version mobile de l’appareil, destinée aux tableaux les plus fragiles et donc intransportables. C’est cette fois le portrait d’un homme assis que les conservateurs ont découvert sous la représentation du juge espagnol peint par Goya en 1823. L’homme caché depuis 188 ans porte un uniforme napoléonien et pourrait bien être Joseph Bonaparte, le frère de Napoléon.

Joseph Bonaparte régna en effet sur l’Espagne de 1808 à 1813 et les médailles épinglées sur l’uniforme dévoilé pourraient être celles d’un ordre qu’il fonda. Il est fort probable que dix ans après la chute du monarque, Goya ait désiré se débarrasser d’un portrait plus tellement au goût du régime. La toile étant à l’époque très onéreuse, il l’aurait alors réutilisée pour réaliser le Portrait Don Ramón Satué et fait ainsi disparaître l’homme assis, jusqu’à aujourd’hui.

Légende photo

Le "Portrait de Don Ramón Satué" (1823) de Goya et le portrait caché découvert grâce aux rayons X - Huile sur toile - 83,5 x 107 cm © Rijksmuseum, Amsterdam, Pays-Bas.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque