Mercredi 16 octobre 2019

Un plan de privatisation du patrimoine culturel bâti à Athènes soulève les protestations

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 18 mars 2014 - 179 mots

ATHENES (GRECE) [18.03.14] – Le gouvernement grec a annoncé la mise en vente de bâtiments publics afin de combler la dette consécutive à la crise économique. Les protestations se font entendre à Athènes où le patrimoine culturel bâti est notamment visé.

La Grèce souhaite mettre en vente une partie des bâtiments publics historiques d’Athènes. Cette décision fait l’objet de protestations de la part des politiques et des professionnels de la conservation.

Suite à la mise sous tutelle budgétaire par l’Union Européenne de la Grèce en 2010, un vaste programme de privatisation avait été lancé, dans le but de trouver des recettes d’ici à 2016. Or, ce programme inclut la vente de bâtiments autour de l’Acropole d’Athènes, notamment de bâtiments néoclassiques dans le quartier hautement touristique de Plaka.

Des personnalités du monde de la culture déplorent cette initiative du gouvernement grec, à l’instar de Nikos Xydakis dans le journal conservateur Kathimerini, qui s’inquiète de ce que cette « ruée vers la privatisation pose la question de savoir si ces ventes ne seront pas dévalorisées financièrement dans le but d'accélérer le processus ».

Légende photo

L'Acropole vue depuis le quartier Plaka, Athènes, Grèce- © Photo Christophe Meneboeuf - 2011 - Licence CC BY-SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque