Jeudi 12 décembre 2019

Un navire du XVIIIe, chargé d’or retrouvé dans la Manche

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 4 février 2009 - 228 mots

LOS ANGELES (ETATS-UNIS) [04.02.09] - Le Victory, disparu en 1744, a été retrouvé dans la Manche. Ce navire de guerre britannique était un des plus puissants et des plus perfectionnés de son époque.

L’Odissey Marine Exploration de Tampa, en Floride, a trouvé dans la Manche l’épave d’un des quatre grands navires de guerre perdus au 18e siècle, le Victory, dont la disparition a fait grand bruit. Cet immense navire de guerre de tout premier ordre à trois ponts faisait plus de 53 mètres de long et pesait près de 2.000 tonnes. Le 5 octobre 1744, alors qu’il revenait d’une mission au Portugal escorté de 26 autres navires, un violent orage le renversa, avec à son bord 1000 passagers et une quantité d’or estimée à pas moins d’un milliard de dollars, rapporte le Los Angeles Times.

Les archéologues ont mis la main sur un véritable arsenal : une centaine de canons de bronze d’un diamètre de 17 cm, l’arme la plus meurtrière de l’époque, un ensemble unique au monde de pistolets en bronze portant les armes du Roi George, ainsi qu’une ancre de 63 cm de long.

« Ceci est l’équivalent du Titanic, peut-être même plus important que le Titanic », a déclaré l’archéologue Sean Kinglsley, directeur du Wreck Watch International. L’Odissey est actuellement en négociation avec le gouvernement britannique afin de préserver le site d’éventuels chasseurs de trésors.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque