Dimanche 21 octobre 2018

Un artiste allemand condamné à payer une amende de 700 euros après avoir fait de la gymnastique dans une église

Par Marine Vazzoler · lejournaldesarts.fr

Le 19 janvier 2017 - 404 mots

SARREBRUCK (ALLEMAGNE) [19.01.17] – L’artiste allemand Alexander Karle (38 ans) s’est retrouvé devant le tribunal cantonal de Sarrebruck. La justice lui reproche de s’être filmé exécutant 27 « pompes » sur l’autel de l’église catholique Saint-Jean de Sarrebruck. Revendiquant sa liberté d’expression artistique, Alexander Karle veut faire appel.

Le tribunal cantonal de la Saar a dû faire face à un dilemme et choisir mardi si la liberté d’expression artistique prévalait sur le droit à une pratique religieuse tranquille. Après s’être introduit dans l’église catholique Saint-Jean de Sarrebruck et avoir exécuté 27 pompes sur son autel, l’artiste allemand Alexander Karle avait été convoqué à comparaître devant le tribunal. Il a finalement été déclaré coupable de « trouble de la pratique religieuse » et de « violation de domicile » et doit payer une amende de 700 euros.

Quelques jours après cette performance filmée « Pressure to Perform » (Compétitivité), l’artiste expliquait qu’il avait agi « pour l’art » et non « contre la religion » et qu’il s’attachait par ce biais à trouver le rapport entre religion, compétitivité et culte de la performance. Il explique également qu’il voulait trouver une symbolique autre que religieuse à l’autel. Pendant son procès, Alexander Karle a créé un événement sur Facebook dans lequel il explique que les juges décideront « si cette vidéo-performance est réellement un acte délictueux et si nous avons le droit d’exprimer librement notre opinions au travers d’interventions artistiques dans une démocratie ».

Pour la juge Judith Simon, l’artiste Alexander Karle a « franchi une limite ». Elle reproche à l’accusé de « manquer de finesse » et d’être incapable de comprendre « ce qui est convenable ou non ». Pour elle, considérer qu’un tapis de sport et un autel se situent sur le même plan pose problème et exprime déjà un mépris à l’égard de la religion. Le magazine allemand Monopol rapporte d’autres propos de la juge selon laquelle « la liberté artistique ne s’applique pas partout, tout le temps et en tout lieu ». Elle trouverait ses limites dans la loi pénale et le droit fondamental. Le tribunal cantonal de la Saar a donc tranché : Alexander Karle doit payer une amende.

L’avocat de l’artiste allemand demande quant à lui un non-lieu et affirme que l’artiste ne voulait ni offenser ni se moquer de personne. Il réfute donc le caractère insultant de l’acte, concédant malgré tout que l’artiste a fait une « bêtise ».

Vidéo de la performance de "Pressure to Perform" (2016) d'Alexander Karle - Youtube


Légende Photo :
Alexander Karle © Photo Nicole Burkhardt
Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque