Samedi 26 septembre 2020

Sotheby’s Londres réussit à Frieze week

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 10 octobre 2016 - 392 mots

LONDRES (ROYAUME-UNI) [10.10.16] – La vente du soir d’art contemporain londonienne de Sotheby’s a clôturé vendredi 7 octobre la semaine des enchères durant Frieze en dépassant tant ses estimations que son chiffre de l’an dernier. L’art italien a eu moins de succès.

La vente du soir d’art contemporain de Sotheby’s a rapporté, vendredi 7 octobre, près de 48 millions de livres (1) (53 M€), bien au-delà de son estimation (24,1 - 32,7 M£). Contrairement à Christie’s, qui misait jeudi 6 octobre sur des étoiles montantes, Sotheby’s proposait des valeurs sûres. 91 % des (seulement) 34 lots ont ainsi trouvé preneurs.

Un résultat en progression de 32 % par rapport à l’an passé
Ce résultat, en hausse de 32 % par rapport à la vente d’octobre 2015 (52 lots) qui avait totalisé 36,4 millions de livres, en fait un des meilleurs obtenus durant la Frieze week. Comme l’an passé, c’est une œuvre de Jean-Michel Basquiat, Hannibal (1982) qui tient la vedette : estimée entre 3,5 et 4,5 millions, elle a été adjugée 10,7 millions de livres. Trois œuvres de Gerhard Richter figurent également en bonnes places, dont Garten (Jardin) en deuxième position. Réalisée en 1982, la toile a été vendue trois fois son estimation à 10,2 millions de livres.

Si ces deux tableaux n’étaient pas apparus sur le marché depuis plus de 20 ans, des œuvres moins « fraîches » ont également rencontré un franc succès, à l’image de Grasshopper (1990), œuvre assortie d’une garantie de Peter Doig et adjugée 5,9 millions de livres (est. 2,8 - 3,5 M£). Les enchères n’ont en revanche pas décollé pour l’autre œuvre assortie d’une garantie, Guest House Wall (2000) de David Hockney, adjugée 2,2 M£ (est. 1,8 - 2,5  M£). Un diptyque de Sigmar Polke, Spirale (1985), a par ailleurs été cédé pour 2,6 M£ (est. 1,4 - 1,8 M£) à Stefan Simchowitz.

L’art italien ne fait pas recette
Menée par une toile d’Alberto Burri (Rosso Plastica 5) vendue 4,7 M£ au collectionneur grec Dimitri Mavrommatis, la vente d’art italien (46 lots) organisée le soir même a moins brillé, totalisant 23,3 millions de livres, dans la fourchette basse de son estimation (19,7 - 28 M£), contre 40,4 M£ l’an passé (51 lots). Des records ont néanmoins été obtenus, notamment pour une œuvre de l’artiste italo-américain Salvatore Scarpitta avec Forager for Plankton adjugée 2,2 M£ (est. 1 - 1,5 M£).

Note

(1) Les résultats de vente sont indiqués frais compris, tandis que les estimations sont hors frais

Légendes photos

Jean-Michel Basquiat (1960-1988), Hannibal, 1982, 152,4 x 152,4 cm, acrylique, bâton à l'huile et collages de papier sur toile montés sur des supports en bois - Vente Sotheby's Londres du 7 octobre 2016, Contemporary art evening auction - Estimation 3,5 / 4,5 M£ - Vendu 10 565 000 £ - Photo Sotheby's

Gerhard Richter (1932), Garten (Jardin), 1982, 260 x 200 cm, huile sur toile - Vente Sotheby's Londres du 7 octobre 2016, Contemporary art evening auction - Estimation 3 / 4 M£ - Vendu 10 229 000 £ - Photo Sotheby's

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque