Shanghai 2010 : le pavillon chinois recréera le jardin de l’Ancien Palais d’Été

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 30 juin 2009

SHANGHAI (CHINE) [30.06.09] – Jiuzhouqingyan, le jardin impérial détruit lors de la seconde guerre de l’opium, aura une réplique sur le toit du Pavillon Provincial chinois dans le cadre de l’Exposition Universelle de Shanghai.

Trois mois après la querelle autour de la vente de deux têtes d’animaux pillés du Palais d’Été, la Chine annonce la construction d’une réplique du jardin Jiuzhouqingyan dans son Pavillon Provincial de l’Exposition Universelle de Shanghai, situé au pied du Pavillon National Chinois. Ce jardin impérial s’inscrivait dans le domaine de l’Ancien Palais d’Été, le « Versailles Chinois » pillé et détruit par les Britanniques et les Français en 1860 et devenu depuis un symbole de l’humiliation chinoise.

Alors qu’à l’origine ce jardin faisait 700 000 m2, sa reconstitution ne couvrira qu’une superficie de 27 000 m2. Selon le Shanghai Daily, cette réplique devra reproduire des étangs, des ponts en pierre et des rocailles de l’original et sera placé sur le toit du pavillon. D’après Ni Yang, le responsable de la décoration du pavillon, l’emplacement du jardin permettra aux visiteurs de voir de près la forme en couronne du Pavillon National.

A la différence des autres pavillons, celui de la Chine ne disparaîtra pas à la fin de l’Exposition le 31 octobre 2010, le jardin se convertira en un parc ouvert au public.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque