Vendredi 28 février 2020

Rome impose une nouvelle taxe de séjour aux touristes pour entretenir son patrimoine

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 6 janvier 2011 - 254 mots

ROME (ITALIE) [06.01.11] – Depuis le 2 janvier 2011, une nouvelle taxe de séjour est entrée en vigueur pour les visiteurs de Rome. La commune espère collecter environ 80 millions d’euros par an, des fonds destinés à financer l’entretien de la ville et de ses monuments. Autre mesure destinée à remplir les caisses, les droits d’entrée des musées communaux augmentent sauf pour les Romains.

La Commune de Rome instaure une nouvelle taxe de séjour, la Taxe Tourisme. Depuis le 2 janvier, les visiteurs de la Ville Eternelle doivent s’acquitter d’une taxe allant de 1 à 3 euros par personne et par jour, le prix variant selon le mode d’hébergement choisi. Seuls les guides touristiques et les enfants de moins de 10 ans en sont exonérés. Ainsi une famille composée de deux adultes et de deux adolescents devra débourser environ 70 euros supplémentaires pour une semaine de vacance.

Grâce à cette taxe, la Ville de Rome espère recueillir environ 80 millions d’euros, une somme consacrée à l’entretien de la ville et de ses monuments ainsi qu’à la promotion touristique de Rome. En outre les droits d’entrée des musées gérés par la commune vont augmenter d’un euro, sauf pour les habitants de Rome.

Seul dispositif favorable aux touristes, le ministère de la Culture italien vient de lancer l’opération « L’art te souhaite un bon anniversaire ». Cette mesure prévoit que les visiteurs, italiens et de l’Union Européenne, fêtant leur anniversaire le jour de leur visite dans un des musées d’Etat se voient offrir le billet d’entrée.

Légende photo

Le Colisée à Rome (2004) - photographe Aaron Logan - Licence CC BY 1.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque