Dimanche 22 septembre 2019

Qui connaît la Grotte ornée du Pont-d’Arc ?

Par Jean-Christophe Castelain · lejournaldesarts.fr

Le 23 juin 2014 - 333 mots

DOHA (QATAR) [23.06.14] – Après son inscription dimanche sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, c’est une autre bataille qui s’ouvre pour la « Grotte Chauvet », se faire connaître du public sous son nouveau nom.

L’inscription de la Grotte ornée du Pont-d’Arc, dite Grotte Chauvet sur la liste du patrimoine mondial lors de la réunion ad hoc au Qatar dimanche 22 juin, a été saluée par de nombreuses personnalités. De François Hollande à Aurelie Filippetti, en passant par Pascal Terrasse le député de l’Ardèche, tous se sont félicités dès l’annonce.

Les communiqués de presse étaient cependant rédigés depuis longtemps, le classement de la Grotte Chauvet étant acquis d’avance en raison de son caractère exceptionnel. Bien plus grande que Lascaux, les 1000 dessins qui se développent sur plus de 400 mètres sont aussi bien plus vieux, 36 000 ans avant J.-C. pour 17 000 ans pour Lascaux. Découverte en 1994 par trois spéléologues - Jean-Marie Chauvet, Christian Hillaire et Eliette Brunel -, elle n’a jamais été ouverte au public.

Une réplique de la grotte, destinée aux visiteurs doit ouvrir au printemps 2015.

Une autre bataille s’ouvre maintenant : imposer au public le nouveau nom choisi en janvier dernier : La Grotte Pont-d’Arc du nom de la commune de Vallon-Pont-d’Arc où est située la grotte. A en juger par les titres des grands médias, ce n’est pas gagné et il est fort probable que cela dure pendant de longues années. Une petite consolation pour les trois spéléologues qui ont été déboutés par la cour d’appel de Nîmes de leurs demandes de reconnaissance de leurs droits d’exploitation sur la grotte, se plaignant de n’avoir reçu que 3 millions de francs (456 000 euros) en 2000.

Le comité de l’Unesco a également classé Les Chemins des Incas, La Citadelle d'Erbil, au coeur de la capitale du Kurdistan irakien, la ville historique de Jeddah (Arabie saoudite), l'usine Van Nelle à Rotterdam (Pays-Bas) et la filature de soie de Tomioka à Gunma (Japon) au « Patrimoine mondial ».

Légende photo

Dessin de rhinocéros sur un des murs de la Grotte Chauvet, Ardèche - Photo Inocybe - 2006

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque