Questions à Sophie Harent

Par Sophie Flouquet · L'ŒIL

Le 18 juin 2008

Conservateur au musée des Beaux-Arts de Nancy, co-commissaire des manifestations

Pourquoi Victor Prouvé est-il inclassable  ?
Prouvé est un artiste curieux de tout. Malgré cela, même s’il produit des peintures d’un style très différent, avec une palette qui change souvent, certains traits sont reconnaissables : une manière de poser les figures, un goût pour la représentation des femmes.

Quels ont été ses rapports avec l’impressionnisme  ?
Ces rapports sont distants, mais Auguste Rodin, que Prouvé admirait beaucoup, fait le lien entre tous ces artistes. C’est Rodin qui lui a transmis son intérêt pour les mouvements artistiques novateurs. Toutefois, il est évident que Prouvé n’a pas ignoré l’art de Renoir.

A-t-il influencé son fils Jean  ?
Son influence n’a été décisive que dans son enseignement. Pour Victor Prouvé, l’art devait évoluer en rapport avec l’industrie et avec le quotidien. En cela, il a influencé son fils et la génération suivante.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°604 du 1 juillet 2008, avec le titre suivant : Questions à Sophie Harent

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque