Dimanche 25 février 2018

Première vente Christie’s en Chine depuis l’affaire des bronzes de Yves Saint-Laurent

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 25 mai 2009

HONG KONG (CHINE) [25.05.09] – Christie’s débute quatre jours de ventes à Hong Kong le dimanche 24 mai. Un test pour la maison de vente, que le gouvernement chinois devrait contrôler sévèrement après la vente contestée de deux bronzes de la collection Yves Saint-Laurent.

Christie’s espère vendre entre le 24 et le 27 mai à Hong Kong 1600 lots estimés 96 millions de dollars. Les ventes de printemps à Hong Kong sont une étape très importante pour les maisons de ventes anglo-saxonne. Sotheby’s y a réalisé en avril 2009 un chiffre d’affaire de 88 millions de dollars.

En plus de l’inquiétude provoquée par la baisse du marché de l’art asiatique depuis septembre 2008, Christie’s doit faire face aux contrôles annoncés par le gouvernement chinois. Ce dernier avait été outragé par la vente de deux bronzes Qing, « volés » à la Chine par des troupes étrangères au 19e siècle, lors de la dispersion de la collection Yves Saint Laurent le 25 février 2009.

La provenance des antiquités devrait donc être surveillée par les autorités chinoises. Reste à savoir si cette affaire va affecter les résultats de la vente. Selon Bloomberg, les marchands d’art de Hong Kong s’y rendront comme d’habitude, mais les prix atteints seront forcement loin des records de l’an dernier. En mai 2008, Christie’s vendait en effet 2400 lots en six jours pour 310 millions de dollars.

Parmi les pièces les plus attendues, on compte un vase au dragon bleu et blanc portant la marque de l’empereur Yongzheng (1723-1735) estimé 2,3 millions de dollars ou une paire d’horloges qui décorait le palais de l’empereur Qianlong (1736-1795) qui devrait avoisiner les deux millions également.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque