Première étape pour le projet gouvernemental sur l’éducation artistique et culturelle

Par Lucile Pages · lejournaldesarts.fr

Le 22 novembre 2012 - 408 mots

PARIS [22.11.12] – La ministre de la Culture Aurélie Filippetti a installé, mercredi 21 octobre, le comité de pilotage de la consultation nationale sur l’éducation artistique et culturelle.

« Ce que nous devons gagner désormais c’est la bataille de la généralisation de l’éducation artistique et culturelle sur tout le territoire » a déclaré Aurélie Filippetti à l’occasion de l’installation du comité de pilotage de la consultation nationale sur l’éducation artistique et culturelle (EAC).

Le président de la République François Hollande en a fait un point essentiel de son programme culturel, découlant d’un des enjeux majeurs de son quinquennat, la refondation de l’éducation nationale. Depuis son élection, Aurélie Filippetti avait largement annoncé un plan d’action prioritaire pour l’EAC, mais aucune mesure concrète n’avait encore vu le jour.

Un comité de pilotage a donc été mis en place, présidé par l’écrivain Marie Desplechin, chargé « d’auditionner des organismes institutionnels et représentatifs des acteurs oeuvrant pour l’éducation artistique et culturelle » entre le 21 novembre et le 7 décembre 2012. Ensemble, ils concentreront leur réflexion autour de cinq thématiques : les actions proposées au jeunes, l’approche territoriale et partenariale, la diversité des modes d’accès à la culture, le numérique et les nouveaux médias et la formation des acteurs.

Ces réflexions doivent permettre de réaliser un cahier des charges destiné aux collectivités territoriales, présentant les modalités d’une mise en œuvre opérationnelle de ces orientations.

La consultation s’appuie sur les conclusions de plusieurs études menées dernièrement, dont le bilan des DRAC, présenté le 9 octobre dernier. Ce bilan, qui présente déjà tous les thèmes et enjeux abordés par la consultation, soulève le point essentiel du « désengagement progressif de l’Etat ces dix dernières années ». Conséquences: une fragilisation du partenariat entre les DRAC et l’Education nationale (en faveur duquel les DRAC oeuvrent depuis trois décennies rappelle le bilan de ces dernières), et un frein au développement d’une véritable « politique d’EAC concertée et renforcée ». Un désengagement financier et décisionnel dont pâtissent les régions les plus défavorisées, financièrement et géographiquement, au contraire des régions plus autonomes. Pourtant, le projet du comité interministériel nouvellement créé n’aborde pas ce point délicat. Il s’oriente vers la prise en charge du plan de l’EAC par les collectivités territoriales, sans évoquer d’aides financières.

Le calendrier est étonnamment serré. Les organismes participants doivent soumettre leurs propositions d’ici le 7 décembre, pour une remise du rapport fin décembre et une mise en œuvre du plan EAC d’ici la rentrée 2013.

Légende photo

Aurélie Filippetti et Marie Desplechin (2012) © Photo Thibaut Chapotot/MCC

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque