Mardi 11 décembre 2018

Pierre Cardin provoque l’ire des habitants de Lacoste dans le Luberon

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 13 octobre 2009 - 343 mots

LACOSTE (VAUCLUSE) [13.10.09] – Depuis 2001, Pierre Cardin rénove le village de Lacoste, dans le Luberon, pour en faire un « Saint-Tropez de la culture ». Au grand dam de ses habitants.

Les désaccords entre une partie des habitants de Lacoste (400 âmes), réunis dans l’Association pour le développement harmonieux de Lacoste (ADHL), et Pierre Cardin, propriétaire du château de Lacoste depuis 2001, ne sont pas nouveaux. La volonté de faire du petit village du Luberon un « Saint-Tropez de la Culture », selon les propres termes de Cardin, est mal vécue par les habitants, qui craignent la main mise du couturier sur l’immobilier local.

La situation s’est envenimée en juillet, lorsque l’ADHL a envoyée une lettre à la préfecture, mentionnant des irrégularités dans les autorisations d’urbanisme délivrées à Pierre Cardin. Un article de l’AFP rapporte que la mairie a menacé de « déposer un recours auprès des tribunaux pour dénonciations calomnieuses » .

Le sous-préfet d’Apt, Jean-Charles Géray, tempère la situation : « C’est un homme incroyable d’envie, et compte tenu de la multiplicité de ses projets », tous les dossiers n’ont pas pu être déposés dans les normes, mais « la régularisation se fait après coup » .

Un permis de construire pour la reconstruction d’un théâtre en plein air de 1000 places a cependant été annulé. Ce théâtre accueille le Festival d’art lyrique et de musique de Lacoste depuis 2001.

La principale critique de l’ADHL concerne la vision personnelle de Pierre Cardin pour le village de Lacoste. Le quotidien anglais The Independant rappelle que Pierre Cardin a acheté une quarantaine d’habitations dans le village, et que les habitants ont surnommé la rue principale de Lacoste « les Champs Elysées de Cardin » .

Pierre Cardin assume son projet pour Lacoste, expliquant qu’il souhaite réveiller un village assoupi depuis les années 30, et lui redonner sa part de vérité et de charme. Un message qui passe mal, alors que le village accueille depuis 40 ans une prestigieuse école d’art américaine, le Savannah College of Art and Design pour des résidences d’étudiants.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque