Dimanche 21 octobre 2018

Le nouveau musée d’art moderne de San Francisco

Une construction sans subvention

Une collecte de 459 millions de francs

Par Roger Bevan · Le Journal des Arts

Le 1 janvier 1995 - 355 mots

Le San Francisco Museum of Modern Art (SF MoMA) doit son existence à une remarquable campagne de collecte de fonds qui a réuni 85 millions de dollars (459 millions de francs). Soixante millions (324 millions de francs) ont servi à financer la totalité de la construction, et 25 millions (135 millions de francs) sont venus augmenter le fonds de subvention aidant à financer les coûts de fonctionnement.

SAN FRANCISCO - Supervisée par Brooks Walker, président du conseil d’administration, cette campagne fut lancée dès 1986, lorsque trois principaux donateurs s’engagèrent à offrir 15 millions de dollars (81 millions de francs) pour un nouvel espace occupant quatre des cinquante-quatre étages d’une tour de bureaux que devait construire Olympia & York dans Market Street.

L’intérêt qu’ils portèrent au projet persuada John R. Lane d’assumer les fonctions de directeur en février 1987. Les bienfaiteurs d’origine furent rejoints au cours des années suivantes par huit autres donateurs, des particuliers, des familles et des fondations privées, qui s’engagèrent chacune à hauteur de 2 à 10 millions de dollars (de 11 à 54 millions de francs), pour aboutir au total astronomique de 55 millions de dollars (237 millions de francs).

De généreux donateurs
Dans la liste des fondateurs, on retrouve : Gerson et Barbara Bakar (président de la commission de construction et de promotion immobilière), John et Frances Bowes (jouets et produits récréatifs), Donald et Doris Fisher (“The Gap”), la Fondation Walter et Elisa Haas, Walter Jr. et Evelyn Haas, Peter et Mimi Haas, la Korel Foundation (fondation caritative de Californie du Nord), Stuart et Phyllis Moldau (commerce de détail), Charles et Helen Schwarb (agence d’escompte), la Fondation Swig (Fairmont Hotel), et Paul et Phylis Wattis (exploitation minière et extraction).

Seize autres donateurs ont versé 17 millions de dollars (92 millions de francs) supplémentaires ; les 13 millions (70 millions de francs) restants proviennent de contributions individuelles moins importantes, de 10 000 à 100 000 dollars (de 54 000 à 540 000 francs), émanant de San Francisco et de la région de la Baie. En définitive, la construction du nouveau bâtiment et le fonds de subvention n’ont fait appel à aucun financement public.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°10 du 1 janvier 1995, avec le titre suivant : Une construction sans subvention

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque