Lundi 17 décembre 2018

Tate

Le cadeau du gouvernement

Par Martin Bailey · Le Journal des Arts

Le 27 février 2008 - 416 mots

La Tate Modern a obtenu 50 millions de livres sterling des autorités pour sa nouvelle extension.

LONDRES - La Tate Modern, à Londres, a reçu 50 millions de livres sterling (66,8 millions d’euros) de la part du gouvernement britannique pour son projet d’extension, estimé à 215 millions de livres (285 millions d’euros). Ce geste représente une contribution significative. Depuis l’ouverture de la nouvelle British Library à Londres en 1998, aucun projet culturel n’a reçu d’aide financière aussi importante.
En comptant les 7 millions de livres (9,2 millions d’euros) offerts par l’Agence de développement de Londres et les 5 millions (6,6 millions d’euros) du banquier John Studzinski, la Tate a réussi à lever un total de 62 millions de livres (82,2 millions d’euros). La participation magnanime du gouvernement pourrait être liée au fait que la Loterie nationale n’est plus aussi généreuse qu’il y a quelques années – l’allocation maximale du Fonds de la Loterie du Arts Council s’élève aujourd’hui à seulement 200 000 livres (265 350 euros). Mais elle vient avant tout reconnaître le succès que rencontre la Tate Modern.

À temps pour les JO
Conçue par Herzog & de Meuron, cette extension s’élevant sur dix étages représente une augmentation de 60 % des espaces du musée. À ce jour, l’établissement accueille 5,2 millions de visiteurs par an , et la fréquentation devrait dépasser les 6 millions de visiteurs après ouverture de l’extension. Le projet a reçu le feu vert des autorités au mois de mars 2007, et les plans en sont actuellement en voie de finalisation. Les travaux devraient débuter en 2009 pour s’achever en 2012, à temps pour les Jeux olympiques.

En tout, le ministère de la Culture, des Médias et des Sports s’est engagé à distribuer 191 millions de livres (253,4 millions d’euros) en subventions au profit des musées, répartis entre les exercices 2008-2009, 2009-2010 et 2010-2011, dans le cadre de la Comprehensive Spending Review (revue détaillée des dépenses). Cet engagement représente une augmentation de 147 % par rapport aux trois années précédentes, sachant que l’inflation n’est pas prise en compte et que le cadeau fait à la Tate Modern est exceptionnel. Dans cette enveloppe, 62,7 millions de livres (83,2 millions d’euros) sont destinées à la Tate – dont 50 millions à l’extension – ; 22,7 millions (30,1 million d’euros) au British Museum ; 12,7 millions (16,9 millions d’euros) à la National Gallery ; 12,6 millions (16,7 millions d’euros) à l’Imperial War Museum, et enfin 10,2 millions (13,5 millions d’euros) au Victoria & Albert Museum.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°276 du 29 février 2008, avec le titre suivant : Le cadeau du gouvernement

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque