Paris Internationale voit plus grand

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 15 septembre 2016

PARIS [15.09.16] – La deuxième édition de Paris Internationale, qui se déroulera du 19 au 23 octobre, s’illustre par son fort taux de renouvellement de galeries, ses propositions alternatives et son nouvel espace : comme en 2015, dans un hôtel particulier du 16e arrondissement.

Pour sa deuxième édition (19-23 octobre 2016), la foire OFF de la FIAC, Paris Internationale voit plus grand : davantage de galeries (60 contre 41), dans plus d’espace. L’hôtel particulier du 45 avenue d’Iéna est remplacé par celui situé au numéro 51 de l’avenue, un édifice qui date de 1897 et qui a servi de résidence au « roi du pétrole » et collectionneur arménien Calouste Gulbenkian. 3000 m2 seront ainsi investis par les galeries au fil des pièces de la demeure.

Seuls dix Français (9 galeries 1 « project space ») figurent parmi les 60 participants de cette deuxième édition, soit environ 16 % des galeries représentées (contre 32 % l’an passé). Car comme son nom l’indique, la foire s’internationalise : 19 pays sont représentés contre 13 en 2015. Tandis que les galeries parisiennes Praz-Delavallade, Torri, Treize et Triple V ainsi que la Lyonnaise La Salle de Bain sont absentes de cette édition (Praz-Delavallade, Torri, et Triple V ayant obtenu leur ticket d’entrée pour la FIAC), la galerie Edouard Montassut (2e arrondissement) et l’association Caro Sposo font leur entrée. Les galeries Antoine Levi, Crèvecoeur, Hight Art et Sultana, à l’origine de Paris Internationale aux côtés du Zurichois Gregor Staiger, sont bien entendu présentes, de même que les enseignes Emmanuel Hervé, Samy Abraham et Shanaynay. Outre ces sept galeries du quartier de Belleville, Joseph Tang (dans le 3e arrondissement) renouvelle également sa participation.

A l’international, 13 galeries de l’édition précédente sont absentes au profit de 35 nouvelles, provenant de Belgique, Suisse, Royaume-Uni, Allemagne, Italie, Danemark, Norvège, Pologne, Estonie, République Tchèque, Kosovo, Émirats arabes unis, Chine, Japon, Porto Rico, Brésil et Mexique. Les Etats-Unis sont encore une fois les mieux représentés avec 13 galeries (New York, Los Angeles, Chicago, Détroit).

Alternative au modèle des galeries, sept « project space » investiront les lieux , parmi lesquels : Caro Sposo, une association française créée en 2014 par Marie Canet, Stéphanie Cottin, Clément Dirié et Caroline Ferreira et qui programme des films, des vidéos et des performances d'artistes ; Bureau des Réalités, un espace d’expérimentation et de résidence bruxellois créé en 2015 ; Outpost, un espace créé à Norwich par des artistes en 2004 ; 1857, un espace similaire créé en 2010 à Oslo ; MABSOCIETY, une société de conseil et de curation créée en 2012 à Shanghai ; Proyectos Monclova, une plateforme expérimentale créée en 2005 à Mexico City.

Légende photo

Affiche de Paris internationale - Source Paris internationale

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque