Lundi 21 septembre 2020

Neuf personnes arrêtées en Tunisie dans un trafic d’objets d’art

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 20 décembre 2013 - 274 mots

SILIANA (TUNISIE) [20.12.13] – La police tunisienne aurait arrêté neuf personnes appartenant à un réseau de trafic d’antiquités. Elles étaient en possession d’objets d’art estimés au total à 220 000 euros.

Neuf personnes auraient été arrêtées mardi 17 décembre 2013 à Siliana dans le nord de la Tunisie, dans le cadre d’une enquête sur un trafic d’antiquités, rapporte le Huffington Post Maghreb. 

Des objets d’une valeur totale estimée à 220 000 euros ont été saisis par la police, parmi lesquels des pièces de monnaies puniques, ottomanes, romaines et beylicales, et des pièces anciennes russes, mais aussi des horloges incrustées de pierres précieuses, des lunettes en or datant de la fin du XVIIIe siècle, ainsi que des objets décoratifs en or de l’époque Napoléon III et des objet caractéristiques de l’époque du règne du sultan ottoman Abdülaziz.

Il n’y aurait pas de doute quant à la nature illégale de leur possession, le groupe ayant avoué à la police « que les objets saisis avaient été achetés auprès d’un tunisien résidant à Hammamet », qui aurait lui même dérobé les objets dans la propriété « d’un français fortuné résidant dans la même région ».

Selon le chef du département d’archéologie auprès de la brigade criminelle d’El Gorjani à Tunis, Abdallag Mejri, « l’étranger fortuné en question a lui aussi obtenu ces objets d’une façon illégale, et sera poursuivi en justice ».

Répondant aux rumeurs qui courent sur l’origine des objets, il a ajouté « qu’aucune donnée précise ne confirme jusqu’à présent qu’une partie de ces objets a été volée dans la maison de Sakhr El Materi [gendre du président déchu Ben Ali, aujourd’hui en exil] ». 

Légende photo

Drapeau de la Tunisie - source Wikimedia

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque