Mercredi 11 décembre 2019

Mort d’Eva Zeisel, designer américaine spécialiste des arts de la table

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 3 janvier 2012 - 357 mots

NEW YORK (ÉTATS-UNIS) [03.01.12] - La céramiste américaine Eva Zeisel est décédée le 30 décembre 2011 à New York, à l’âge de 105 ans. Durant plus de 80 ans, elle s’est attelée à créer des articles de vaisselles épurés et accessibles. Bien qu’elle soit peu connue du grand public, ses œuvres sont aujourd’hui exposées dans des musées internationaux et leurs designs sont devenus célèbres, à l’instar de son duo salière-poivrière aux formes végétales.

La designer américaine Eva Zeisel est morte à son domicile new-yorkais, le 30 décembre 2011. Elle était âgée de 105 ans. Jusqu’à la fin de sa vie, elle est restée active dans le domaine des arts de la table, créant des objets épurés, aux formes courbes, inspirés de la nature et du ventre féminin. Son service le plus connu, intitulé Town and Country, date de 1947 et est aujourd’hui exposé au British Museum à Londres. Il comprend notamment un duo de salière-poivrière au bout recourbé, dont la forme a été souvent déclinée. L’artiste est également présente dans les collections du Museum of Modern Art de New York ou de l’Institut of Art de Chicago.

Née en 1906 dans une famille aisée en Hongrie, Eva Zeisel a suivi une formation de peintre à l’Académie royale des beaux-arts de Budapest avant de se tourner vers la céramique. En 1932, elle part en Russie où elle devient, à l’âge de 29 ans, directrice de la Manufacture d’État des porcelaines et verreries industrielles. Mais le régime stalinien puis le nazisme l’obligent à s’enfuir aux États-Unis où elle s’installe définitivement en 1938. C’est dans les années 1940 qu’elle obtient le plus de succès, créant des objets pour des marques prestigieuses comme Red Wing Pottery ou Hall China. Elle a également enseigné au New York City Pratt Institute et à la Rhode Island School of Design, à Providence.

Selon sa propre estimation, Eva Zeisel aurait produit plus de 100 000 céramiques. Pourtant, son nom reste peu connu du grand public ; peut-être parce qu’elle refusait qu’on la considère comme une artiste. Son ambition était simplement d’imaginer des pièces utilitaires, accessibles à tous en « capturant le langage magique des objets ».

Légendes photos

Eva Zeisel, Town and Country Salt and Pepper Shakers, c. 1945 - © photo Patrick D - 2006 - Licence CC BY-SA 2.0 

Eva Zeisel et KleinReid, Oak (Chênes), sérigraphie en édition limitée, 2010 - © photo Maria Rogal - 2010 - Licence CC BY-ND 2.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque