Dimanche 15 septembre 2019

Modification du règlement relatif aux artistes de la place du Tertre à Montmartre

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 15 juillet 2010 - 391 mots

PARIS [15.07.10] – Le Conseil de Paris a voté de nouvelles règles concernant l’activité des artistes peintres et caricaturistes de la place du Tertre à Montmartre pour lutter contre le développement de la contrefaçon et pour une meilleure représentation des artistes.

Le Conseil de Paris a voté la modification du règlement datant de 1990 qui codifiait l’occupation de la célèbre place du Tertre à Montmartre (XVIIIe arrondissement) par les 298 artistes « officiels » qui se répartissent dans ce carré. Une mesure réclamée par la commission du carré des artistes en charge de la gestion du carré de la place du Tertre.

Les nouvelles dispositions prévoient entre autres, un changement des horaires d’occupation, « l’intégration des caricaturistes » et une « reconnaissance de qualité dans le choix des nouveaux artistes » a précisé à l’AFP, Afaf Gabelotaud, adjointe au maire du XVIIIe arrondissement et présidente de la commission du carré des artistes.

La place du Tertre accueille au total 298 artistes – peintres, portraitistes, caricaturistes et silhouettistes – qui se répartissent les 149 emplacements – chacun est partagé par deux artistes à tour de rôle – délimités au sol et numérotés selon les plans des services de la Ville de Paris qui gère et réglemente la place depuis 1980. Sélectionnés sur dossier – expérience artistique et professionnelle et/ou diplôme en arts plastiques – par le bureau des activités commerciales sur l’espace public, service de la direction du développement économique de l’emploi et de l’enseignement supérieur de Paris, les artistes « officiels » possèdent un badge qui leur permet d’exercer.

Dans le but de mieux représenter les différentes catégories d’artistes, la nouvelle réglementation prévoit une modification des membres de la commission du carré des artistes qui se réunit chaque année pour l’attribution des places vacantes. Ainsi les représentants des artistes seront élus pour trois ans et classés en trois catégories : peintres, portraitistes-caricaturistes et silhouettistes. Ils seront ainsi représentés par leurs pairs et non plus par des associations.

La commission du carré des artistes souhaite également lutter contre l’essor de la contrefaçon et la concurrence déloyale de produits d’importation notamment de Chine souvent signés « Dutertre » et présentés comme des œuvres originales des artistes du carré. A cet effet, la mairie de Paris prévoit la création d’un label anti-contrefaçon, avec un hologramme estampillant les œuvres originales réalisées par les artistes accrédités.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque