Vendredi 28 février 2020

Mobilisation contre le transfert à Londres de la collection nationale de photo britannique

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 10 mars 2016 - 409 mots

LONDRES (ROYAUME-UNI) [10.03.16] – Une partie de la collection nationale de photographie britannique, actuellement hébergée au National Media Museum à Bradford, pourrait être transférée au Victoria & Albert Museum à Londres. 83 personnalités ont signé une lettre publiée dans The Guardian, regrettant cette décision.

Le conseil d’administration du Musée des Sciences a décidé de transférer la majeure partie de sa collection de photographies aujourd’hui hébergée au National Media Museum (NMN) à Bradford (Yorkshire de l’Ouest), institution destinée à la photographie. Alors qu’à l’époque ses dirigeants revendiquaient le lien fort entre art et science et le caractère artistique et scientifique de la photographie, ils font aujourd’hui « un pas en arrière […] dans l’étude de l’histoire britannique de la photo », estime une lettre ouverte publiée le 6 mars dans The Guardian .

83 personnalités ont signé cette lettre, parmi lesquelles figurent notamment les artistes David Hockney (dont on connaît moins le travail de photographe), Paul Graham et Martin Parr ainsi que des personnalités anciennement à la tête d’institutions comme Sue Grayson Ford, fondatrice de la Serpentine Gallery, Kathleen Soriano, ancienne directrice des expositions à la Royal Academy of Arts de Londres ou encore Colin Ford, premier directeur du NMM.

Ils expliquent que le National Media Museum (auparavant le Musée national de la Photographie, du Film et de la Télévision) a commencé à constituer sa collection il y a 33 ans, entouré des plus grands experts. A ses débuts, l’entrée du musée indiquait qu’il s’agissait d’un musée « sur l’art et la science de la photographie » et l’institution attirait 8 millions de visiteurs, poursuit la lettre – « soit plus que n’importe quel autre musée anglais en dehors de Londres ».

Il y a environ trois ans, le Musée des Sciences a ouvert « Media Space », un espace construit à Londres pour un coût de 4,5 millions de livres sterling dans le but de montrer les collections de Bradford dans la capitale. Les défenseurs du NMN affirment que séparer davantage la collection de son lieu d’origine en faveur de Londres va à l’encontre de la politique du gouvernement de l’époque et contredit la stratégie actuelle du gouvernement de redynamiser la croissance dans le nord du pays, politique dite « northern powerhouse ».

Les signataires de la lettre attendent du Science Museum Group qu’il propose d’autres alternatives et souhaiteraient être engagés et concertés dans la recherche de solutions. Aucune institution nationale digne de ce nom n’est consacrée à la photographie au Royaume-Uni où le medium peine à trouver son identité.

Légende photo

Le National Media Museum, Bradford (Royaume-Uni) © Photo Mark Morton - 2006 - Licence CC BY 2.5

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque