Une synthèse de l’art contemporain depuis ses origines

L'ŒIL

Le 1 janvier 2006

Cet ouvrage collectif dirigé par Daniel Soutif – directeur du développement culturel du Centre Pompidou jusqu’en 2001, aujourd’hui directeur du Centro per l’arte contemporanea Luigi Pecci à Prato – se penche sur l’art contemporain, en prenant pour point de départ la Seconde Guerre mondiale et la fin de l’art moderne (Picasso, Braque, Léger, Matisse, De Staël, Bacon, Magritte).
L’entreprise est monumentale, comme toujours avec les ouvrages de la collection « L’Art et les Grandes Civilisations », et rare puisque c’est le premier titre de l’éditeur consacré à la création actuelle.
La maquette en est rajeunie, l’iconographie toujours riche et les textes confiés à une équipe de spécialistes, historiens de l’art, journalistes ou conservateurs. 60 ans d’art sont retracés, en privilégiant une organisation par domaines (l’architecture, la peinture, la sculpture, le graphisme, la photographie, la vidéo, le son, le design…). Une synthèse pertinente qui devrait poser un jalon.

L’Art du xxe siècle, 1939-2002, de l’art moderne à l’art contemporain, Citadelles & Mazenod, 2005, 620 p., 199”‚€.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°576 du 1 janvier 2006, avec le titre suivant : Une synthèse de l’art contemporain depuis ses origines

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque